A Bordeaux, des bornes pour recueillir vos mégots ont été installées par la start-up EcoMégot, et en plus elles œuvrent pour la réinsertion de travailleurs sociaux !

Quand certaines municipalités interdisent ou verbalisent les fumeurs peu enclins à protéger l’environnement et jetant leurs mégots là où bon leur semble, la ville de Bordeaux, par l’intermédiaire d’une start-up EcoMégot tentent de sensibiliser les fumeurs à jeter leurs déchets dans des bornes un peu particulières.

Les mégots sont l’un des fléaux du combat que mène les associations de lutte contre les déchets. Un mégot contient plus de 7000 composés chimiques et un seul filtre met 10 à 12 ans à se dégrader dans la Nature et ce sont 4950 milliards de mégots qui sont jetés sur nos routes, dans nos forêts et dans nos villes ! EcoMégot a peut-être LA solution !


A lire également : Paris : La cigarette est désormais interdite dans 52 parcs et jardins publics


Même s’il existe déjà des alternatives comme les filtres et papier biodégradables pour les fumeurs de tabac à rouler, les industriels du tabac continuent à produire des filtres chimiques totalement nocifs pour l’environnement. A Bordeaux, dans le quartier Bastide, vous pouvez déjà apercevoir ces bornes à mégots qui, en plus s’intègrent dans l’environnement proche.

Selon les informations du site sudouest.fr, EcoMégot propose aux collectivités ou aux entreprises privées l’installation de bornes qui peuvent recueillir jusqu’à 10 000 mégots. Mais l’action d’EcoMégot ne s’arrête pas à la collecte dans les bornes puisque les mégots sont ramassés ensuite par des employés à vélo, tous issus de programmes de réinsertion sociale. L’année dernière ce sont 4400 heures d’insertion qui ont été utilisées pour cette cause.

A Bordeaux, en un an, 7 millions de mégots ont été ramassés. C’est peu au regard des 4950 milliards mais c’est déjà une énorme avancée pour l’environnement bordelais. D’autres sociétés comme Cdiscount ou Air France ont opté pour ces bornes EcoMégot.

D’ici quelques semaines, une levée de fond de 200000 € devrait être mise en place sur la plateforme LITA (investissement responsable) pour agrandir les fonctionnalités des bornes et les proposer en location à la journée pour un événement par exemple. Aujourd’hui une borne coûte entre 199 et 299€, avec un abonnement mensuel en sus pour la collecte.

Et si vous ne trouvez pas de bornes sur votre chemin, il existe des cendriers de poche toujours prêts à accueillir vos mégots, pensez-y sur la plage, en pique-nique ou même en voiture !

Hier était un grand jour pour l’antenne Lyonnaise de EcoMégot:
l’inauguration officielle de l’expérimentation zéro…

Publiée par ÉcoMégot – Vers des villes Zéro Mégot sur Jeudi 4 juillet 2019

Photo de couverture de gagula / Shutterstock