Innovation

Il invente le Rooftop Cooler, un climatiseur innovant qui rafraîchit l’air grâce aux propriétés de la laine de mouton

La laine de mouton est un produit disponible en très grande quantité, mais très peu revalorisé ! Avec le Rooftop Cooler, elle pourrait servir à rafraîchir l'air en ville !

Parmi les 20 finalistes du concours d’innovation James Dyson Awards 2022, nous retrouvons un jeune étudiant néerlandais, Wilmer Hoogendoorn, de l’université d’Hogeschool de Rotterdam (Pays-Bas). Dans le cadre d’un projet scolaire, Wilmer a découvert le stress thermique dans les grandes villes, et l’importance de trouver une solution pour les rafraîchir. Il a alors imaginé utiliser un produit peu revalorisé et assez inattendu : la laine de mouton. Dans la nature, la toison des moutons est un formidable rempart contre la chaleur, elle retient l’eau et assure une sorte de climatisation naturelle aux ovidés… Le biomimétisme est à l’honneur cette année, et la solution de Wilmer est donc directement inspirée de la laine de mouton. En imaginant le Rooftop Cooler, non seulement il ouvrirait un marché encore inexploité pour les éleveurs de moutons, mais il permettrait aussi de trouver une alternative durable aux plantes qui, elles, peuvent mourir ! Découverte.

Comment fonctionne le procédé Rooftop Cooler ?

Le principe du Rooftop Cooler est basé sur l’évaporation de l’eau… La laine de mouton va extraire l’eau de l’air pendant la nuit, puis la vaporiser dès que la température commencera à augmenter afin de rafraîchir le climat… De plus, le système dispose d’un réservoir d’eau de pluie, qui lui permet de continuer à fonctionner même lors de périodes de sécheresse. Concrètement, l’eau de pluie est stockée dans un réservoir rempli de laine qui recueille l’eau condensée… Quand l’air de réchauffe, l’eau s’évapore et lorsque la laine est sèche et qu’il y a de l’eau dans le réservoir, l’effet capillaire transporte l’eau dans la laine où elle a de nouveau la possibilité de s’évaporer dans l’air. En fait, le procédé transforme le liquide en vapeur, comme si la laine transpirait…

À LIRE AUSSI :  Roadfix : un dispositif innovant qui veut éradiquer les nids-de-poule en un clin d'œil

Comment a-t-il conçu son invention ?

L’inventeur prévoit d’utiliser son système sur des toits équipés de panneaux solaires ou dans des endroits où la culture de plantes n’est pas envisageable. La principale motivation du concepteur était de réinventer une utilité à la laine de mouton, un produit très disponible, et de plus en plus, grâce aux éco-pâturages, mais qui est très peu valorisé ou réutilisé. Il a ensuite étudié l’impact et conçoit que le refroidissement d’une ville entière nécessite beaucoup d’eau vaporisée… La laine de mouton étant très disponible, la production en masse fera donc de ce produit un excellent moyen naturel de rafraîchir les villes… En réalisant son prototype avec de la véritable laine de mouton récupérée, il a pu constater que la laine doit être posée en longueurs droites, en couches horizontales et verticales. Puis en la comprimant, l’effet capillaire est stimulé et le rafraîchissement se produit.

"La laine de mouton extrait l'eau de l'air la nuit, puis la vaporise lorsque la température augmente pendant la journée pour rafraîchir le climat local."
“La laine de mouton extrait l’eau de l’air la nuit, puis la vaporise lorsque la température augmente pendant la journée pour rafraîchir le climat local.”. Crédit photo : Wilmer Hoogendoorn / Université des sciences appliquées de Rotterdam

Pourquoi est-il innovant ?

Le RoofTrop Cooler est innovant car il est l’un des premiers systèmes à utiliser la laine de mouton pour capter l’humidité puis la diffuser pour rafraîchir l’air ambiant… De plus, lorsqu’il est placé près de panneaux solaires, il ne nécessite pas d’électricité bien qu’il ait prévu de pouvoir l’alimenter avec une source électrique. Désormais, il souhaite approfondir ses recherches pour améliorer encore l’effet capillaire produit et concevoir un système de montage approprié, peut-être en combinaison avec des supports de cellules solaires. Et, évidemment, il recherchera, si son produit convainc, des industriels prêts à se lancer dans l’aventure du rafraîchissement des villes grâce à la laine de mouton.

Source
Jamesdysonaward.org

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

5 commentaires

  1. “De plus, lorsqu’il est placé près de panneaux solaires, il ne nécessite pas d’électricité bien qu’il ait prévu de pouvoir l’alimenter avec une source électrique.”

    J’ai rien compris. Pourquoi ça consomme ?

  2. Bonjour,

    C’est un chouette concept mais je crains qu’il n’atteignent une certaine limite d’utilisation. L’été que l’on vient d’avoir permet de se rendre compte que l’eau (même celle de pluie) est une ressource précieuse. En plus la vapeur d’eau joue un rôle dans l’effet de serre même si sa durée de vie dans l’atmosphère est courte. Il faudra donc veiller à ne pas créer un micro climat au dessus des villes même si, puisqu’on est dans le bio-mimétisme, cela ressemble au comportement des arbres dans les forêts. Une étude semblait d’ailleurs indiquer que les forêts jouent un rôle essentiel dans la fréquence des pluies (notamment par cet effet d’évaporation et de régulation de température). Je pense donc que tout se jouera dans l’intensité avec laquelle cette technologie sera utilisée. Curieux d’en savoir plus en tout cas…

  3. Au contraire, en humidifiant l’air, la sensation de froid diminue. Le corps ne sera plus en mesure d’évaporer la vapeur d’eau qu’il dégage naturellement.
    Par conséquent, au lieu de diminuer, la température que vous ressentez sera plus élevée qu’elle ne l’est en réalité. Et ça va transpirer au lieu de refroidir.
    ….
    Où est-ce que vous continuez à obtenir… ces “inventions” ?

  4. Remettez en place juste les forets et tout ce que vous avez detruit. Cela ira tres bien .
    Cela rentrera dans l ordre . Et arretez de dire que c est la faute des autres. On est tous coupables……

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page