Innovation

Japon : des scientifiques envisagent de déployer des satellites en bois pour réduire les déchets spatiaux

Aussi étrange que cela puisse paraitre, des scientifiques japonais développent bel et bien un procédé qui vise à permettre d’utiliser le bois comme structure d’un satellite de télécommunications. Malheureusement, il y a encore trop de zones d’ombre autour de leur projet.

Et si le bois était l’avenir de la construction de satellites artificiels ? Cette idée peut vous paraitre insensée, mais comme le rapporte Ars Technica, au Japon, des experts se penchent déjà sur la question. L’information a d’abord été dévoilée par la BBC avant de se répandre comme une trainée de poudre sur la Toile. Sur les réseaux sociaux, les gens se demandent quelle pourrait bien être l’utilité d’un tel concept. Malheureusement, l’équipe derrière le projet semble jusqu’ici préférer rester dans le silence.

Un partenariat entre l’Université de Kyoto et une société privée

Les quelques détails que la BBC a pu reprendre proviennent du professeur Takao Doi qui enseigne à l’Université de Kyoto. D’après ce dernier, son institut a conclu un partenariat avec une société dénommée Sumitomo Forestry. Le partenariat en question concerne l’étude des potentiels du bois à servir de structure pour les satellites de télécommunications. Toujours selon le professeur Doi, la collaboration devrait fructifier dès 2023. D’ici deux ans, des satellites en bois pourraient alors être présentés !

Comme le souligne Ars Technica, le fait d’envisager d’utiliser du bois pour fabriquer un engin censé orbiter autour de la Terre, dans un environnement hostile, s’avère loufoque. La résistance et la durabilité de ce matériau dépendent néanmoins d’un mélange de deux polymères robustes : la cellulose et la lignine. Et il existe des procédés chimiques qui permettent de le renforcer.

Réduire les débris spatiaux ?

Après tout, les hélices de certains avions sont en bois ! En 2019, des chercheurs américains sont même parvenus à modifier les propriétés du bois pour le rapprocher de l’aluminium, et ce, tout en accusant des caractéristiques supplémentaires encore plus prometteuses. Il importe donc de savoir si ce matériau convient réellement à un usage spatial. Quels sont ses avantages par rapport aux autres matériaux alternatifs ?

À LIRE AUSSI :  Confinement : pour s'occuper ce charpentier fabriquait des vélos en bois, il les vend aujourd'hui dans le monde entier...

Un concept qui vise à réduire les déchets spatiaux

Bien que les chercheurs japonais ne se soient pas encore exprimés sur ces sujets, Nikkei Asia avance que le bois ne retient pas les ondes électromagnétiques, éliminant potentiellement le besoin d’antennes externes sur les satellites. Slashgear suggère de son côté que le concept vise à réduire les déchets spatiaux étant donné que le bois est un matériau qui se consume.

Lorsqu’un satellite n’est plus en service, on pourrait ainsi le dévier de sa trajectoire pour qu’il se consume en pénétrant l’atmosphère terrestre. Mais ce ne sont que de simples suppositions. Une chose est en tout cas sure, les passionnés de technologies ont hâte de savoir la vraie idée derrière ce projet un peu particulier.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page