Innovation

La Chine va construire une centrale électrique hybride fission/fusion

La Chine s’apprête à produire de l’énergie à grande échelle avec une centrale électrique hybride fission-fusion. Si le projet se concrétise, le pays deviendra l’un des premiers au monde à mettre en œuvre cette technique.

Ces dernières années, la fusion nucléaire semble intéresser de plus en plus de pays. Rappelons qu’à la différence de la fission nucléaire, qui est la technique la plus utilisée actuellement pour produire de l’électricité dans les centrales, elle consiste à reproduire la réaction nucléaire au sein des étoiles. Concrètement, la fusion nucléaire a pour but de rapprocher deux atomes d’hydrogène (deutérium et tritium). Le processus se déroule à très haute température. Cette approche représente donc un défi majeur pour les chercheurs qui doivent trouver des matériaux capables de résister à une chaleur de plusieurs millions de degrés.

Rendez-vous avant la fin de cette décennie !

En tout cas, il s’avère que les projets de la Chine dans le domaine de la fusion nucléaire avancent. En juin 2021, le pays avait par exemple annoncé avoir réussi à maintenir une fusion nucléaire pendant environ 100 secondes. Depuis, les exploits continuent si bien que l’Empire du Milieu envisage désormais de commencer à produire de l’énergie suivant cette technique dans une gigantesque centrale nucléaire d’ici 2028. A notre connaissance, aucun autre pays ne projette de faire pareil avant cette date. Cela signifie que la Chine devrait être la première nation au monde à transformer l’énergie obtenue par fusion nucléaire en réalité.

LA chine commencera à produire de l'énergie de fusion en utilisant la plus grande centrale électrique à impulsions du monde d'ici 2028
La Chine commencera à produire de l’énergie de fusion en utilisant la plus grande centrale électrique à impulsions du monde d’ici 2028. Crédit photo : Académie chinoise d’ingénierie physique

Une première mondiale

Le professeur Peng Xianjue, membre de l’Académie chinoise de génie physique, n’a pas manqué de réagir face à cette ambition de son pays de devenir le leader de l’énergie nucléaire par fusion. « Être le premier au monde à réaliser la libération de fusion à l’échelle de l’énergie constituera l’étape la plus importante sur la voie de l’énergie de fusion pour les êtres humains », a-t-il déclaré. Il faut savoir que le professeur Xianjue est également considéré comme le plus grand scientifique de Chine en matière d’armes nucléaires.

Un concept qui est sur le point de devenir une réalité

Le réacteur que le pays asiatique compte mettre en œuvre dans le cadre de ce projet s’inspirera du fonctionnement d’une bombe thermonucléaire. Cette technique permettrait de produire de puissantes impulsions électriques qui généreraient à leur tour une pression suffisamment élevée pour fusionner les atomes ensemble. Il faut savoir que le système que la Chine prévoit d’utiliser impliquera toujours le recours à un réacteur à fission traditionnel. Concrètement, le réacteur à fusion produira de l’énergie pour alimenter ce dernier. Les premiers essais devraient avoir lieu en 2025. Et selon le professeur Peng, la commercialisation de l’électricité produite à partir de cette source pourrait intervenir dès 2035.

Source
futurism.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page