Depuis quelques mois, les transports en commun sont devenus totalement gratuits dans l’agglomération de Dunkerque… Et les usagers ne s’en plaignent pas ! Qu’attendons nous pour appliquer ce modèle aux autres villes ?

Vivre à Dunkerque c’est se déplacer gratuitement dans les transports en commun ! Une aubaine pour les 200 000 habitants que compte ce bassin d’habitat du Nord de la France. Alors que la communauté urbaine de Dunkerque espérait doubler la fréquentation des transports en commun en trois ou quatre ans, il n’a fallu qu’une année pour atteindre l’objectif de 65% de fréquentation en plus la semaine et 125% le weekend.

C’est donc bien un besoin qu’avait les dunkerquois de pouvoir se déplacer gratuitement et laisser leurs voitures au garage. C’est une première en France pour un si grand nombre d’habitants et d’autres agglomérations réfléchissent également sur ce sujet qui devient une nécessité dans certaines régions où la pollution et les bouchons sont quotidiennement subis par les usagers.


A lire également : Cette association transforme les vieux bus londoniens en abri pour les SDF


Le service de transports gratuits est financé par un versement transport qui existe déjà et qui consiste en une taxe de 1.55% sur les entreprises. Cette taxe génère chaque année entre 6 et 7 millions et couvre les frais inhérents à la gratuité des transports et à l’amélioration du réseau dunkerquois.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Gocab, le vélo-bus scolaire à 8 places

Vidéo : Dunkerque : Les bus gratuits

Le maire de Dunkerque, Patrice Vergriete assure qu’il n’y aura aucune augmentation d’impôts à la suite de cette gratuité mise en place. D’après les informations du site Libération, les usagers parviennent à économiser jusqu’à 20€ de gas-oil par semaine et certains ont même vendu leur seconde voiture puisque les transports sont devenus gratuits et que leur cadence de passage a augmentée (un bus toutes les 10 minutes).

Il est à noter également que les transports sont gratuits pour les habitants de l’agglomération mais également pour tous les usagers de passages qui se demandent d’ailleurs où il faut payer ! Ajoutons à cela la réduction de l’empreinte carbone de chaque véhicule qui n’est plus utilisée et Dunkerque tient peut-être là la solution écologique et économique qui contente le plus grand nombre. Anne Hidalgo, maire de Paris a d’ailleurs visité Dunkerque il y a peu de temps… Peut-être envisage-t-elle de rendre les transports parisiens gratuits ?