Innovation

« Jusqu’à 40 % d’énergie », la peinture thermique, une invention pour isoler facilement les murs et les tuiles

Les peintures thermiques isolantes connaissent un joli succès cette année et même si elles ne sont pas magiques, elles permettent de gagner encore quelques degrés dans votre maison !

Il y a encore quelques années, lorsque nous envisagions des travaux de peinture, ces revêtements sont tous plus ou moins semblables, seule la couleur changeait en quelque sorte. Puis les peintures sont devenues écologiques, nettoyables à l’eau et non au white spirit, elles ne dégageaient plus d’odeurs toxiques, etc. Désormais, un nouveau type de peinture fait un tabac chez tous les artisans et bricoleurs. En plus, elle a le luxe de vous faire économiser quelques euros sur votre facture de chauffage. Appelée « peinture d’isolation thermique », cette dernière a des propriétés assez étonnantes. Qu’est-ce qu’une peinture thermique isolante ? Quels en sont les avantages et les inconvénients ? On va tout vous expliquer.

Qu’est-ce qu’une peinture thermique ?

Une bonne isolation est l’assurance d’économiser sur sa facture d’énergie, mais parfois les travaux d’isolation demandent un budget important que tout le monde ne peut se permettre. Il existe de nombreuses astuces pour gagner quelques degrés supplémentaires et la peinture isolante thermique en fait partie. Cette peinture est conçue pour fournir un effet absorbant ou à l’inverse, réfléchissant, et s’applique à l’extérieur comme à l’intérieur. Les murs sont responsables d’environ 20 % des déperditions de chaleur, particulièrement dans les habitations mal isolées. Isoler les murs avec de la peinture thermique s’avère être une solution innovante pour contribuer au confort thermique des maisons. Il s’agit donc d’une peinture acrylique composée de pigments pour la couleur, de résines synthétiques, d’eau et de composants céramiques. Les composants céramiques étant le matériau qui lui donne son pouvoir isolant.

L'effet de la peinture isolante l'hiver.
L’effet de la peinture isolante l’hiver. Crédit photo : ThermaCote France (capture d’écran vidéo)

Quel type de peinture thermique isolante choisir ?

Deux types de peintures isolantes sont disponibles sur le marché et elles ont différentes caractéristiques :

  • Dotée d’un pouvoir absorbant, la peinture à base de particules creuses capture les calories présentes à l’intérieur de la pièce pour réchauffer les murs. Elle permet notamment d’éviter la sensation de murs froids causant l’inconfort. Elle dégage très peu de COV et peut, en conséquence, s’appliquer à l’intérieur à l’instar de la peinture classique.
  • La peinture thermo-céramique se compose de plusieurs composants qui lui permettent de réfléchir la chaleur. Par ailleurs, elle va bloquer les ponts thermiques, empêchant la chaleur et le froid de pénétrer à l’intérieur de la maison. Sachez notamment qu’elle doit être apposée sur un isolant classique type mur en BA13 sur laine de roche par exemple. C’est pourquoi elle ne peut être qualifiée d’isolant à part entière, mais plutôt de complément d’isolation.

Quels sont les avantages et inconvénients de la peinture isolante thermique ?

Commençons par les bénéfices d’une peinture isolante thermique :

  • respectueuse de l’environnement ;
  • améliore l’isolation phonique ;
  • longue durabilité avec 45 ans pour certaines peintures ;
  • rempart contre l’humidité et la condensation ;
  • utilisable sur des murs humides (salle de bain, cuisine) ;
  • multisupport (PVC, bois, métal).

Au niveau de l’efficacité, elle est équivalente à 15 cm de laine minérale ou 12 cm de polyuréthane. L’entreprise Thermacote promet avec ses produits « jusqu’à 40 % d’économie d’énergie ».

L'effet de la peinture isolante l'été.
L’effet de la peinture isolante l’été. Crédit photo : ThermaCote France (capture d’écran vidéo)

Les inconvénients de la peinture thermique sont moins nombreux que ses avantages, mais ils existent tout de même :

  • un prix plus cher que celui d’un pot de peinture classique, car il faut compter près de 40 € le litre, en fonction des marques ;
  • un temps de séchage beaucoup plus long (12 h entre deux couches).
  • une pose spécifique, nécessitant une application suivant les règles de l’art, au risque de la rendre inefficace.

Notons qu’à l’instar de toutes les petites astuces tendant à diminuer notre consommation énergétique, la peinture isolante thermique n’est pas une solution miracle pour gagner quelques euros sur votre facture. Il faudra un peu d’investissement financier et un peu d’huile de coude pour la poser. C’est peut-être un petit bonus supplémentaire auquel il faudra penser si vous envisagez de repeindre une pièce ou un plafond !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Batiweb.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, je m'épanouis dans l'exploration et la communication des actualités, de l'environnement, ainsi que des domaines liés aux sciences et à la psychologie. Depuis que j'ai entamé mon parcours dans le monde de la rédaction, j'ai constamment été inspirée par la diversité et la richesse des sujets abordés dans ces domaines, cherchant à les rendre accessibles et captivants pour mes lecteurs. Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page