Innovation

La peinture solaire, une invention « hors normes » qui transforme nos maisons en générateurs électriques

Les peintures solaires rendent les façades de bâtiments et d’autres surfaces énergiquement actives. Ces dernières années, les chercheurs adoptent diverses approches pour en concevoir.

Depuis maintenant quelques années, les scientifiques exploitent les peintures afin qu’elles servent à bien plus que recouvrir et embellir des surfaces. Désormais, elles peuvent être utilisées pour obtenir de l’énergie propre. On parle ici des fameuses peintures solaires, une technologie innovante encore très rare sur le marché. Ces produits trouvent leur point fort dans leur aspect pratique, car ils s’appliquent de la même manière qu’une peinture ordinaire. Certains d’entre eux peuvent recouvrir, en plus des façades des bâtiments, des toits, des portes et des fenêtres. Dans un futur proche, il serait même possible que des voitures électriques se voient revêtues de ce type de peinture.

De la peinture solaire qui produit de l’hydrogène vert

Ce produit résulte des recherches menées par des scientifiques de l’Université RMIT en Australie. La peinture se sert de l’humidité de l’air ambiant et de l’énergie solaire afin de produire de l’hydrogène. Le gaz obtenu pourrait être utilisé comme carburant vert ou pour alimenter une pile à combustible. La technologie cachée derrière cet exploit est un composant chimique appelé sulfure de molybdène synthétique. Dans un premier temps, cet élément capture l’humidité présente dans l’air. Ensuite, il active la décomposition des molécules d’eau, ce qui permet d’obtenir de l’hydrogène et de l’oxygène. Afin de favoriser ces actions, le matériau est combiné avec du dioxyde de titane, un pigment blanc qui attire mieux la lumière. Les informations sur le rendement et sur l’installation compatible avec la technologie ne sont pas encore disponibles.

À LIRE AUSSI :  Des panneaux solaires transparents pour remplacer les vitres des immeubles

De la peinture photovoltaïque à points quantiques colloïdaux

Il s’agit d’un type de peinture solaire, dont les cellules photovoltaïques sont plus efficaces que les cellules ordinaires. Le produit a été développé par des chercheurs de l’Université de Toronto. Cette peinture fonctionne avec des nanoparticules semi-conductrices qui favorisent l’absorption de lumière en vue d’un meilleur rendement énergétique. Grâce à cette technologie, les cellules seraient jusqu’à 11 % plus efficaces. Les auteurs du projet estiment que si la surface recouverte par le produit est de la même taille qu’un toit de voiture, elle alimenterait 24 lampes fluorescentes compactes. D’ailleurs, ils espèrent appliquer leur peinture sur différents types de supports un jour et, ainsi, l’adapter à n’importe quelle forme.

La peinture solaire Pérovskite
Fabrication de cellules solaires en pérovskite. Source : Mark Shwartz / Wikimedia Commons

De la peinture solaire Pérovskite

La pérovskite est un matériau semi-conducteur capable d’absorber l’énergie solaire pour en faire de l’électricité. Cette fois, c’est une équipe issue de l’Université de Sheffield qui en fait l’usage dans le but de créer de la peinture solaire sous forme de spray. Le produit pulvérisé contient donc des cellules photovoltaïques à base de pérovskite. Selon les chercheurs qui l’ont mise au point, la peinture est si efficace qu’une seule couche appliquée suffirait pour avoir des résultats. Néanmoins, il faut savoir que toutes ces peintures solaires sont loin de rivaliser avec les panneaux photovoltaïques malgré leur efficacité, pour le moment. En effet, elles sont trop récentes et nécessitent encore d’autres recherches pour améliorer leur rendement.

Source
Interesting Engineering

Miotisoa RANDRIANARISOA

De nature curieuse, j'aime particulièrement écrire sur la médecine, l'environnement et la nouvelle technologie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page