Innovation

La SNCF veut produire « l’équivalent d’une centrale nucléaire » en installant des panneaux solaires

La SNCF annonce la création de SNCF Renouvelables, une filiale dédiée à la production d'énergie solaire, marquant ainsi un tournant historique dans sa transition énergétique et visant à devenir totalement autonome en électricité d'ici à 2050.

Lorsque l’on pense à la SNCF, nous pensons évidemment aux trains, TGV, TER ou RER… Désormais, il faudra aussi penser aux énergies renouvelables. Dans un communiqué, l’entreprise française vient d’annoncer la création d’une filiale dédiée à la production d’énergie solaire : SNCF Renouvelables. L’ambition de cette grande entreprise française étant d’être totalement autonome en électricité dès 2050. Dans la première phase qui s’étendra jusqu’en 2030, l’objectif de la SNCF est d’installer 1 000 MWc de capacité photovoltaïque, soit environ 20 % de sa consommation actuelle. Comment la SNCF va-t-elle s’y prendre ? Et quels sont les bénéfices pour l’entreprise et pour la planète ? On vous explique tout !

Un tournant historique pour la SNCF

Lors d’une conférence de presse, le 6 juillet dernier, en présence d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique et Clément Beaune, ministre des Transports, Jean-Pierre Farandou, actuel PDG, a annoncé : « c’est une journée historique. Ce n’est pas tous les jours que la SNCF annonce un nouveau métier ». En effet, la SNCF a décidé de devenir un producteur d’énergie solaire en créant une filiale dédiée, SNCF Renouvelables. À la tête de cette filiale, on retrouve Emmanuel Mroz, actuel directeur délégué de la transition énergétique. Le rôle de Mr Mroz sera crucial au sein de cette nouvelle filiale pour laquelle un milliard d’euros a été investi. En effet, il devra relever le défi d’atteindre une capacité photovoltaïque couvrant 30 % des besoins liés au transport et 50 % de ceux liés à son parc immobilier dans sept ans !

Un plan qui permettra à la SNCF de couvrir une partie de ses besoins en électricité.
Un plan qui permettra à la SNCF de couvrir une partie de ses besoins en électricité. Crédit photo : Groupe SNCF (capture d’écran vidéo YouTube)

Pourquoi ce tournant est-il primordial pour la SNCF ?

Comme nous pouvons aisément l’imaginer, la SNCF est un énorme consommateur d’électricité ! En effet, l’entreprise achète chaque année neuf térawatts heure d’électricité. Une quantité assez astronomique qui permet de faire circuler chaque jour environ 15 000 trains et, par ailleurs, d’alimenter 3 000 gares et bâtiments industriels et tertiaires. L’enjeu est donc économique, mais aussi écologique évidemment. Le domaine des transports doit absolument tendre vers la transition énergétique. La SNCF entreprend dès maintenant, et avec une certaine force, cette transition bénéfique pour la planète. En y réfléchissant bien, c’est presque une évidence que d’utiliser ces bâtiments pour produire une énergie propre, d’autant que la SNCF est un énorme consommateur d’électricité. Réduire la dépendance énergétique semble vraiment devenir l’affaire de tous, de l’État aux grandes entreprises, en passant par les particuliers.

Comment la SNCF va-t-elle procéder pour mettre en place cette transition énergétique ?

En réalité, la mise en place sera assez simple à réaliser et c’est peut-être la raison pour laquelle l’objectif de 1 000 MWc de capacité photovoltaïque semble assez plausible ! La SNCF est propriétaire de 12 millions de mètres carrés de bâtiments répartis sur tout le territoire français (gare, bâtiment tertiaire, centre d’essais, etc.). Par ailleurs, ce sont aussi plus de 100 000 ha de terrains disponibles à travers la France, soit des millions de panneaux photovoltaïques à installer, sans avoir besoin de racheter des terrains ni des bâtiments. Près de 1 000 ha ont déjà été considérés comme éligibles à l’installation de panneaux photovoltaïques au sein des propriétés de la SNCF. Les premiers travaux devraient démarrer dès cette année dans plusieurs régions françaises, choisies pour leur exposition évidemment. Ainsi, certaines toitures de gare ou ombrières de parking se verront bientôt coiffées de panneaux solaires.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Sncf.comFrandroid.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page