Innovation

Des panneaux solaires sur le réseau ferré ? En voilà une bonne idée !

Grâce au concept de la société britannique, Bankset Energy, les voies ferrées allemandes pourraient bien s'équiper de panneaux solaires et produire jusqu'à 6 GWc d'électricité. !

L’Allemagne est probablement le pays d’Europe qui recherche le plus de solutions pour réduire les émissions de carbone dues aux énergies fossiles… Après les autoroutes équipées de panneaux solaires que le pays envisage bientôt, c’est au tour des voies ferrées de se « solariser » . La Deutsche Bahn (SNCF en Allemagne) travaille en collaboration avec l’entreprise britannique Bankset Energy pour équiper un tronçon de voies ferrées avec des panneaux photovoltaïques. Si les tests sont concluants, l’ensemble du réseau ferré allemand pourrait être équipé de la sorte. Ce concept pourrait alors générer environ 6 GWc de puissance. Mais pour arriver à cette production, il y a évidemment du pain sur la planche. Explications.

Résoudre le problème de l’espace et du coût…

On le sait, le principal problème que rencontrent les panneaux photovoltaïques, c’est leur emprise au sol, ou quand cela est possible, sur les toits. Techniquement, il est possible d’installer des panneaux solaires partout, mais avant cela, les coûts, la durabilité et le rendement de ces installations doivent être étudiés. Les « champs » de panneaux solaires sont évidemment la solution la moins coûteuse mais ils sont souvent l’occasion de polémiques quant à la pollution visuelle qu’ils génèrent ou à la condamnation de terres agricoles. Quant aux panneaux installés sur les toits, flottants ou agrivoltaïques, ils sont beaucoup plus coûteux. Des essais ont déjà été menés sur le bitume des routes, sur des tunnels ou encore des canaux, mais les résultats n’ont pas été à la hauteur des espérances.  Les voies ferrées semblent être le nouveau cheval de bataille de l’Allemagne en matière d’énergie solaire.

Des panneaux solaires sur traverses ferroviaires
Des panneaux solaires sur traverses ferroviaires. Crédit photo : Bankset Energy

Quel est ce concept ?

La Deutsche Bank expérimente donc un projet qui permettrait à chaque kilomètre de voie ferrée de produire 100 kWc de puissance. Rappelons qu’une installation d’1 kWc permet de produire une énergie annuelle moyenne de 850 kWh/an à Lille et de 1 250 kWh/an à Nice, ce serait donc 100 fois plus ! Grâce à la Bankset Energy, une société britannique spécialisée dans l’énergie, quelques tronçons de voie ferrée en Saxe ont été équipés de petits panneaux. Les modules sont installés directement sur les poutres en bois ou en béton, que l’on appelle les traverses. Chaque module a une puissance de 80 W et fonctionne sous 10 V. Chaque section est longue de 60 mètres, se compose de 80 modules pour une tension de 800 V.

“Le systeme Bankset est connecté sur des batteries, sur le réseau électrique national ou ferroviaire en 50Hz ou en 16,7Hz, on peut connecter des industries ou des résidences individuelles ou même la caténaire pour envoyer le jus directement dans les trains. Et, ce système deviendrait rentable sur des distances d’au moins 100 kilomètres.” Marc Isoti, responsable communication chez Bankset Energy.

Quel bénéfice pour l’Allemagne ?

Si le concept venait à couvrir la totalité du réseau ferré allemand, ce serait donc 60 000 kilomètres qui seraient équipées de ces mini panneaux solaires, soit une puissance solaire de 6 GWc… À titre de comparaison, la France ne compte que 27 000 kilomètres de rails, ce qui correspondrait à la puissance nécessaire pour faire rouler 300 TGV à peine vitesse. Quant aux éventuelles projections de ballast sur les panneaux, Bankset relativise car ces projections ne se font qu’à plus de 250 km/h et 90% du réseau n’atteint pas cette vitesse… En 7 années de tests, aucune projection n’a été constatée, le module étant particulièrement solide et résistant. Enfin, le problème de la poussière, ou des déjections d’oiseaux qui pourraient empêcher le fonctionnement, est résolu par un système de nettoyage automatique.

À LIRE AUSSI :  Des panneaux photovoltaïques pour réduire les charges locatives et améliorer la qualité de vie des locataires

Et en France, est-ce que ce serait possible ?

Pour le responsable de Bankset Energy, le principal frein pour une installation en France est, nous citons : “Le principal problème que l’on a, ce sont les syndicats et les fonctionnaires qui ne veulent pas changer de mentalité et aller de l’avant. Pour le moment Bankset finance a 100% la réalisation de ce projet. C’est à présent à l’État et à la SNCF de faire avancer les choses et fournir l’aide technique et financière nécessaire.”

Pourtant cette solution serait une alternative aux champs de panneaux solaires, souvent décriés en France… Ce sera donc possible en France, à condition de convaincre la SNCF et ses syndicats, ainsi que l’Etat Français. On vous avait dit qu’il y avait du pain sur la planche, mais ne serait-ce pas là une excellente alternative pour produire plus d’électricité à base d’énergie solaire, et alimenter des entreprises, voire des foyers ?

Source
Revolution-energetique.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

11 commentaires

  1. Alors je ne suis pas ingénieur mais j’ai deux questions qui me viennent à l’esprit en lisant ceci :
    1) qui va produire tout ces panneaux photovoltaiques et surtout avec quelles matières premières (+ prix) et l’énergie qui va être utilisée pour produire ces panneaux (e.a. j’ai écouté attentivement Mr Jancovici – ingénieur bien connu en France et écolo – qui disait que pour un panneau photovoltaique produit en Chine avec du charbon il fallait un usage pendant 30 ans en FR pour compenser les émissions générées pdt la production … or on sait tous que les panneaux ne tiennent pas 30 ans et on se pose encore bcp de question sur le recyclage de ceux-ci
    2) en regardant vos photos accompagnant le texte je constate que les panneaux sont placés à l’horizontale et seront aussi placés sans aucune orientation spécifique Or l’orientation et l’inclinaison sont des éléments clés pour votre propre installation domestique

    Encore une fois , comme pour la voiture électrique d’ailleurs, on déplace les émissions de CO² dans le temps ou géographiquement MAIS on ne résout rien

  2. Étant cheminots je vois ce projet comme une aberration…. sur papier c’est brillant mais les trains ne sont pas que des véhicules qui ce déplace. Ce sont de gros modules qui usent et salissent le réseau, ils deplacent beaucoups de poussière, les teoz deverses toujours aujourd’hui leurs chasses d’eau sur la voie en bref il faudrait nettoyer l’intégralité de la voie a chaques passage de circulation. Ensuite les travaux deviennent impossible à réalisé avec des installations pareil le moindre cailloux peut casser les panneaux, et il faut démonter ces installations sur plusieurs kilomètres pour ballaster , meuler , régaler avec des engin de chantier…. pour le faire manuellement c’est pareil il faudras tous démonter pour tous refaire …. c’est donc bien sur papier seulement mais irréaliste et c’est pas la faute des fonctionnaires ou syndicats qu’on ne peut pas l’installer en France, si c’est stupide c’est que c’est stupide , voilà pourquoi personne n’en veut en France

  3. le module solaire a une duree de vie de 25 ans et apres 4 ans d utilisation le bilanz carbon du modules et amortis cest dont une bonne solutions

  4. je suis egalement cheminots et constates que ces modules sont ultra resistant et ne casse pas la vitre est un aliage qui ne casse pas et les modules sont 100% compatible avec les operations de maintenance et depuis plus de 7 ans aucun problemes ! fini la disscussion technique puisque les Allemands sont stupides et que il on tester un system qui marche et qui est operationels sans problems fini les trains des annees 1960 avec les chiottes sur le resaux il est temps d evoluer et moderniser le reseaux qui en a bien besoins et fini de payer des cheminots francais paresseux a ne rien faire.! cest comme l aeronotique pendans des annees les gens disais cest pas possible de voler en avions et un jours le systemes a changer. cest comme les voiture et les chevaux on disais impossible les voitures pour remplacer les cheveaux;

  5. il ne reste que 2 trains en france sur moins de 0,05 % du reseaux qui deverses leurs eau usee sur la voie et il vons disparaitre en 2023, les locomotive a vapeure et a pipi sur le reseaux on plus de 100 ans il est temps de moderniser les train et les cheminots qui sont attarder et payer a ne rien faire,,,,, cest donc celui qui le dis qui est stupide il est temps de moderniser les oiseaux qui parle de pipi sont des ploucs stupide sans visions.

  6. cela fais 20 ans que j installe des modules solaires dans le sud et le nord, la neige , la poussiere et les dejection d oiseaux existes partout sur toute les surfaces solaires ou sur les voitures ou autre surface logique mais sur le rails on peut tres facilement robotiser et nettoyer alors que sur une toiture cest presque impossible a nettoyer cest dont un system tres intelligent et tres efficaces .

  7. evidement a l equateure le modules dois etre a l horizontale et au pole nord il doit etre angulaire mais en definitve meme en france la position ideale cest horizontale en fonction du soleils cest top j adore

  8. « Le progrès technique est comme une hache qu’on aurait mis dans les mains d’un psychopathe. » (Albert Einstein).
    « La prostitution est une des rares professions qui soient demeurées très artisanales en dépit du progrès technique. »

  9. Dans cet article il y a des choses qui m’interpelle. L’entreprise en question critique la SNCF les syndicats et l’état en prenant le plus rapide des raccourcis suite à leur refus.
    Mais je pense que le refus à été étudié en prenant en compte toutes les conditions. Certes l’entreprise prendrait en charge le coût du système, mais quelle entreprise ferait ça sans retour économique? A qui revient le bénéfice de la production d’électricité? Qui sera propriétaire des bloc photovoltaïques? Y aurait-il une location de l’emplacement utilisé par les blocs photovoltaïques? Combien coûtera le surcoût lors de travaux sur la voie car il faudra les démonter avant et remonter après? Combien coûtera la formation des agent qui devront les démonter et remonter? Combien d’argent supplémentaire seront nécessaires afin de ne pas réduire le temps des chantiers qui est déjà très restreint.
    Et est-ce que la SNCF ou l’état n’ont ils pas d’autres projets qu’ils pourraient mener eux même en réduisant les coûts.
    Pour toute ces questionnements je me demande si cette article est un véritable article qui n’a pas été approfondi, ou juste une publicité déguisée pour cette entreprise.

  10. il faut relativiser et ne pas tomber a des conclusion havite, je ne vois pas ou la societe bankset parle de refus ! on parle d un nouveaux produit en cours de developement, sil on en parle cest que le produit fonctionne est constitue une solution clair pour l etat. je ne vois pas aussi ou l on parle de demonter et remonter les modules solaire puisque on peut lire que le module solaire en question est 100% compatible avec les operations d entretien des SNCF. cest en tout les cas moins cher que l echec financier notoire de la centrale de flamandville qui depasse sont budget de 20 milliards avec des annees de retard. excellent proposition le solaire sur rails cest genial on attend de voire. aussi le resaux francais est vaste on dois bien trouver de ligne freight qui ne pose pas de problemes exemple en face de chez mois en gironde on a une ligne de chemin de fer et les trains ne passe que une fois tout les 2 jours donc a ne rien faire autant installer des modules solaires bankset

  11. Après les voleurs de cables électriques, nous allons assister à l’apparition d’une nouvelle ‘profession’ : voleur de panneaux solaires sur les rails de la sncf.
    Il y a des campements de gitans dans le Sud qui vont avoir de l’électricité pas cher…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page