Les vétérinaires canadiens montent au créneau pour avoir le droit de prescrire du cannabis médical aux animaux…

Et si le cannabis pouvait également soulager nos amis à quatre pattes ? Nous savons que l’âge des chiens ou chats est différent du nôtre et qu’une année de vie de chien équivaut à environ sept ans d’une vie humaine. Les vétérinaires cherchent donc un moyen de soulager les douleurs articulaires de nos animaux seniors par l’administration de cannabis.

Sarah Silcox, présidente de l’Association Canadienne de la médecine vétérinaire cannabinoïde monte au créneau pour que le cannabis vétérinaire soit prescrit au même titre que les opioïdes par exemple. Il n’est plus à prouver que les animaux ressentent la douleur alors pourquoi ne pas les soulager ?


A lire également : Dans cette maison de retraite de Genève on soigne les résidents avec du cannabis


Des recherches sur les animaux ont permis de connaître les bienfaits du cannabis sur les chiens, soulageant les douleurs, atténuant les convulsions mais également utile dans les cas de troubles comportementaux canins : anxiété, stress, angoisse… Comme chez l’homme finalement. Les vétérinaires canadiens entendent faire pression sur le gouvernement pour obtenir le droit de prescrire du cannabis médicinal aux animaux, pour les soigner certes mais également pour les protéger !

Vidéo : En Californie, après les humains, les chiens se mettent au cannabis

En effet les vétérinaires se sont aperçus que les propriétaires de chiens ou chats n’hésitaient pas à leur donner du cannabis issu de vente illégale ou du marché noir des médicaments. Les produits ainsi administrés sauvagement ne sont pas contrôlés et les doses données peuvent parfois être fatales pour l’animal qui les reçoit.

Si la levée d’interdiction de prescription du cannabis aux animaux devenait une réalité, alors les animaux pourraient être soulager sans que leur vie ne soit en danger. Sarah Silcox qui considère cette interdiction comme un oubli des législateurs espère cependant qu’ils reviendront vite sur cette décision et qu’ils n’attendront pas la date de la prochaine révision : 3 ans, soit 21 ans pour un chien, ils ont le temps de souffrir d’ici là ! Prescrire des antibiotiques à un animal est devenu monnaie courante aujourd’hui alors prescrire du cannabis médical ne nous choque pas ! Et vous ?

Selon les informations du site lapresse.ca
Photo de couverture de sandis sveicers / Shutterstock