Le Kumulus-1 Amphore produit jusqu’à 30 litres d’eau potable par jour à partir de l’humidité de l’air

Dans le but de remédier à la pénurie d’eau dans certaines régions du monde et de limiter l’utilisation des bouteilles en plastique, la startup tunisienne Kumulus a développé un appareil qui peut produire jusqu’à 30 litres d’eau potable par jour, à partir de l’humidité de l’air.

En raison des dérèglements climatiques, la sécheresse gagne progressivement du terrain dans le monde. Dans l’Hexagone, les simulations de Météo France indiquent une diminution de 10 % des cumuls de pluie d’ici à 2050, elles prévoient également jusqu’à 27 jours supplémentaires de sécheresse du sol chaque année. Les résultats sont publiés et visibles sur le site du Centre de ressources pour l’adaptation au changement climatique. Pour satisfaire les besoins en eau des populations vivant dans des régions subissant de graves déficits pluviométriques et faire face à la raréfaction de cette ressource précieuse, la startup tunisienne Kumulus a mis au point un dispositif baptisé Kumulus-1 Amphore. Ce dernier est capable d’extraire l’eau contenue dans l’air.

Un dispositif produisant de l’eau potable grâce à la condensation

Pour produire de l’eau potable, Kumulus-1 Amphore reproduit le phénomène de la rosée. Il est doté d’un filtre, situé sur sa partie supérieure, qui a pour rôle de purifier l’air. Une fois exempt d’impuretés et de contaminants, ce dernier est refroidi afin que l’eau à l’état gazeux qu’il contient se condense et forme de petites gouttelettes à l’intérieur du dispositif. Ces gouttelettes sont ensuite récupérées, filtrées et minéralisées, avant d’être stockées dans un réservoir. Pour permettre aux utilisateurs de se servir facilement, le dispositif est équipé d’un robinet. Par ailleurs, il met à leur disposition un écran tactile conçu pour faciliter son utilisation et peut être contrôlé à partir d’une application mobile.

Ce dispositif permet de faciliter l'accès à l'eau potable pour les zones arides.
Ce dispositif permet de faciliter l’accès à l’eau potable pour les zones arides. Crédit photo : Kumulus – by EeKan (capture d’écran vidéo Facebook)

Un appareil pouvant produire jusqu’à 30 litres d’eau

Selon la startup tunisienne, le Kumulus-1 Amphore est capable de produire entre 20 et 30 litres d’eau potable par jour. Ce qui permet, dans une certaine mesure, de répondre aux besoins de 10 à 15 personnes. Concernant le coût de l’eau produit par le dispositif, il serait entre 20 et 30 % moins cher que celui de l’eau minérale en bouteille. À noter que pour produire une grande quantité d’eau à partir de l’humidité de l’air, il est possible d’installer plusieurs appareils les uns à côté des autres. Toutefois, pour bénéficier d’un meilleur rendement, le fabricant conseille de disposer les Kumulus-1 Amphore à des endroits différents.

Un appareil innovant pouvant être utilisé dans différentes situations

Les fondateurs de Kumulus ont décidé de développer un appareil capable de produire de l’eau grâce à l’humidité de l’air, dans l’optique de remédier au stress hydrique dans les zones reculées. Le Kumulus-1 Amphore peut donc être utilisé comme source d’eau potable dans les écoles et les villages situés dans des régions arides, par exemple, mais également dans des campements installés provisoirement dans des déserts ou des écolodges. Ce dispositif innovant se présente comme une excellente solution pour réduire l’utilisation des bouteilles en plastique dans les usines, les bureaux ou dans des établissements, tels que des hôtels. Bien entendu, il est aussi un formidable atout pour les zones dans lesquelles il est difficile d’accéder à de l’eau potable.

Un dispositif qui produit de l'eau potable à partir de l'air.
Un dispositif qui produit de l’eau potable à partir de l’air. Crédit photo : Kumulus – by EeKan (capture d’écran vidéo Facebook)

Pour information, le premier appareil de l’entreprise a été testé dans une école d’une commune rurale située à la frontière de l’Algérie, souffrant d’un accès limité à l’eau potable. Actuellement, il est utilisé par des établissements de renom, comme l’hôtel de luxe La Badira. Son prix est fixé à 4 500 € (frais de maintenance annuelle non compris) et la startup peut effectuer des livraisons en France, en Espagne, au Maroc et en Tunisie. Plus d’informations : kumuluswater.  ? Je vous invite à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
elespanol.com
Source
kumuluswater.comadaptation-changement-climatique.gouv.fr

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis journaliste professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

3 commentaires

  1. Il est très très cher pour les marocains et les tunisiens en plus il n ya pas de maintenance , il vaut mieux le vendre aux pays du golf , USA et Suisse qui ont beaucoup d argent ou baisser le prix car le Maroc et la Tunisie n ont l Euro et 97%ont des moyens modestes

  2. Pourquoi ne pas faire profiter les pays où les gens n’ont pas d eau. Je pense que votre invention est une arnaque à 4500€ ça fait cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page