DewPointe : l’invention d’un système innovant qui exploite l’humidité de l’air pour irriguer les cultures

Face aux sécheresses dévastatrices, l'inventeur canadien Kaleb Aman propose une solution novatrice, DewPointe, pour irriguer les cultures grâce à l'humidité de l'air.

Dans certains pays du globe, les sécheresses se succèdent et les températures atteignent des pics de chaleur. Ces « nouvelles tendances » météorologiques anéantissent progressivement l’espoir des paysans de vivre de leurs terres. Pour faire face à ce problème d’irrigation de cultures dans des pays comme la Tanzanie, Kaleb Aman, de l’université de Carleton au Canada, a inventé un système qui attire l’humidité grâce à l’utilisation de charbon de bois. Finaliste canadien du concours d’invention international James Dyson Awards, il espère apporter une solution d’irrigation pour les petits exploitants des pays en voie de développement. Découvrez « DewPointe », que l’on pourrait traduire en français par « Pointe de Rosée ».

De quoi l’inventeur s’est-il inspiré pour créer DewPointe ?

C’est le peuple de Longido en Tanzanie qui lui a inspiré son invention. Ce pays d’Afrique regorge de petits exploitants agricoles, qui se nourrissent et vivent de leurs récoltes. Dans ce district de Tanzanie, comme dans de nombreux pays à travers le monde, l’eau du robinet, donc potable, est réservée aux besoins de la population et du bétail. À cause du manque d’eau, tout un pan de l’agriculture, et notamment celui des cultures, est mis de côté. Pour que les agriculteurs puissent de nouveau profiter de leurs récoltes, Kaleb Aman a souhaité inventer un procédé d’irrigation simple à utiliser, qui ne soit pas trop coûteux et qui s’adapte aux besoins particuliers de ces régions du monde. Irriguer les cultures, c’est aussi assurer la sécurité alimentaire de ces populations et leur garantir une source de revenu supplémentaire.

Un système innovant qui capture l’humidité de l’atmosphère grâce aux propriétés hygroscopiques du charbon de bois.
Un système innovant qui capture l’humidité de l’atmosphère grâce aux propriétés hygroscopiques du charbon de bois. Crédit photo : Kaleb Aman

DewPointe, qu’est-ce que c’est exactement ?

La Tanzanie, comme tous les pays chauds, affiche un énorme taux d’humidité (80 %). La DewPointe permettra donc d’exploiter l’humidité de l’air pour la transformer en eau pour irriguer les cultures. Pour ce faire, il a utilisé un matériau facilement disponible puisqu’il est un résidu du bois brûlé : le charbon de bois. Ses tests ont, par exemple, révélé que 2 kg de ce charbon traité pouvaient absorber 1 l d’eau pendant 10 h à 80 % d’humidité.

Il a alors imaginé de petites tours, dans lesquelles sont insérés des pellets de charbon de bois. La nuit, le charbon est exposé à l’humidité et se gorge d’eau. La journée, les tours sont fermées sur le haut et la chaleur environnante provoquent l’évaporation et la condensation de l’humidité contenue dans le charbon. Installées directement dans les champs cultivés, les tours sont munies d’un système d’écoulement et l’eau évaporée est directement dirigée vers les racines des plantations.

Un premier prototype dévoilé dans une vidéo Vimeo.
Un premier prototype dévoilé dans une vidéo Vimeo. Crédit photo : Kaleb Aman

Comment envisage-t-il l’avenir de son invention ?

Le développement futur de ce projet repose sur une série de mesures stratégiques. Tout d’abord, des tests sur le terrain seront réalisés afin d’obtenir une compréhension approfondie des performances du système. Pour réaliser ces tests, l’inventeur envisage une collaboration avec des serres contrôlées, dans le but de créer un environnement climatique adapté aux tests. Kaleb Aman envisage aussi l’aide d’un géographe physique spécialisé dans l’eau pour que son projet puisse voir le jour. Une fois les résultats des tests sur le terrain obtenus, de vrais utilisateurs seront dotés de DewPointe afin de savoir comment il fonctionne en conditions réelles. Le retour des premiers utilisateurs permettra de l’améliorer avant qu’il ne soit présenté à plusieurs organisations non gouvernementales (ONG). Cela, dans l’espoir d’atteindre le financement nécessaire pour la mise en œuvre réussie de cette invention géniale ! Plus d’informations : jamesdysonaward.org

Le dispositif utilise des matériaux capables d’absorber l’humidité de l’atmosphère et de la libérer lorsqu’ils sont exposés à la chaleur.
Le dispositif utilise des matériaux capables d’absorber l’humidité de l’atmosphère et de la libérer lorsqu’ils sont exposés à la chaleur. Crédit photo : Kaleb Aman

Que pensez-vous de cette invention pour irriguer les cultures ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Jamesdysonaward.org

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page