Innovation

Le saviez-vous ? Ces 6 grandes inventions sont d’origine Alsacienne

Pensiez-vous que l'Alsace était simplement connue pour ses marchés de Noël et sa choucroute ? Découvrez comment cette région a façonné notre quotidien avec des inventions qui ont changé le monde.

Quelles sont les choses qui vous font penser à l’Alsace ? Pour nous, ce seraient plutôt les marchés de Noël, la choucroute, la bière*, la flammekueche ou les bretzels ! Mais l’Alsace est aussi une terre d’inventions, qui a vu naître certains objets qui nous sont aujourd’hui indispensables. Par exemple, le saviez-vous que l’imprimerie, le caddie ou certaines bières étaient réellement nés en Alsace ? Comme le disait Renaud dans sa chanson Miss Maggie, ce n’est pas d’un cerveau féminin qu’est sortie la bombe atomique ! En revanche, de nombreux cerveaux alsaciens ont contribué à changer le monde et à l’améliorer. Petit tour d’horizon de ces inventions venues d’Alsace !

1450 : l’imprimerie par Johannes Gutenberg

Nous ne serions rien ou pas grand-chose sans cet Alsacien qui a inventé l’imprimerie, révolutionnant le monde par la communication. Il a, en effet, créé la typographie moderne grâce à l’invention de la presse à imprimer. Le premier livre imprimé en Europe avec des caractères mobiles est, lui aussi, né en Alsace, comme la première édition de la Bible.

Caractères mobiles d’imprimerie.
Caractères mobiles d’imprimerie. Image d’illustration. Crédit photo : Willi Heidelbach Wikipedia Domaine public

1605 : le journal imprimé par Johann Carolus

Peut-être inspiré par Gutenberg, Carolus était imprimeur et relieur à Strasbourg. Il a alors inventé le premier journal imprimé, le Relation aller Fürnemmen und gedenckwürdigen Historien, un périodique hebdomadaire qui marquera les débuts de la presse écrite.

Première page datant de 1609 du journal Le Relation.
Première page datant de 1609 du journal Le Relation. Image d’illustration. Crédit photo : Par Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, France, R.105.652 — https://www.numistral.fr/ark:/12148/bpt6k9400607r, Domaine public,

1664 : la bière Kronenbourg par Jérôme Hatt !

Cette bière que tous les Français connaissent a bel et bien vu le jour en 1664 dans la ville de Cronenbourg, justement. Le patron de l’époque, il y a 350 ans, Jérôme Hatt ne devait pas se douter que sa 1664 deviendrait une marque nationale et se déclinerait en bière blanche ou fruitée, quelques siècles plus tard.  En France, elle est la bière préférée de tous les amateurs ! Nous rappelons que l’alcool est à boire avec modération.

Comme son nom l'indique, la bière 1664 fut créée à cette date en Alsace.
Comme son nom l’indique, la bière 1664 fut créée à cette date en Alsace. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

1853 : l’aspirine de Charles Frédéric Gerhardt

C’est à Strasbourg que Charles Frédéric Gerhardt est établi comme chimiste, quand il réalise une synthèse de l’acide acétylsalicylique (aspirine). Que serions-nous aujourd’hui sans cette molécule « magique » qui soulage les maux de tête ou préserve les « cœurs » des malades cardiaques ! L’inventeur a cependant dû patienter pendant 40 ans pour que l’aspirine, que nous connaissons aujourd’hui, voit le jour comme médicament.

1928 : le caddie par Raymond Joseph

Au départ, Raymond Joseph, patron de l’entreprise Caddie, située à Drusenheim, fabrique des chariots. Un jour, il se dit que ce chariot pourrait servir à faire ses courses dans les supermarchés, qui commencent à s’ouvrir dans toute la France. Non, ce n’étaient pas les immenses centres commerciaux actuels, mais de petites supérettes. Le chariot devient Caddie et, aujourd’hui, il est un mot du langage courant et franchement, nous remercions cet inventeur d’y avoir pensé.

Le caddie que nous utilisons pour faire nos courses est une invention alsacienne.
Le caddie que nous utilisons pour faire nos courses est une invention alsacienne. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

2001 : la chirurgie à distance par le Professeur Jacques Marescaux

En 2001, le Professeur Jacques Marescaux, éminent chirurgien et chef du service de chirurgie digestive et endocrinienne des hôpitaux universitaires de Strasbourg, a marqué l’histoire de la médecine en réalisant l’Opération Lindbergh. Cette intervention pionnière a repoussé les limites de la pratique chirurgicale traditionnelle en introduisant la téléchirurgie, une avancée technologique révolutionnaire à l’époque. L’Opération Lindbergh a été ainsi nommée en hommage à Charles Lindbergh, le célèbre aviateur, symbolisant le caractère novateur et audacieux de cette démarche médicale.

L’exploit consistait à opérer une patiente située à Strasbourg depuis New York, établissant ainsi une connexion médicale transatlantique sans précédent. Le processus de téléchirurgie s’est déroulé grâce à l’utilisation d’un système robotisé appelé Zeus, contrôlé à distance par le Professeur Marescaux et son équipe depuis New York. Connaissiez-vous l’origine de ces inventions ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Lebonbon.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page