Innovation

Les Égyptiens ont inventé le “robot” mécanique il y a plus de 4000 ans affirment ces chercheurs

Une statuette de bois radiographiée vient de dévoiler un mécanisme de levage des bras, qui laisse penser que les premiers robots ou automates auraient été inventés il y a plus de 4000 ans !

Le peuple Égyptien reste une fascination pour bon nombre d’entre nous, que l’on soit égyptologue ou simplement intéressé par ce peuple antique, précurseur de nombreuses choses… Et un certain nombre de questions restent en suspens sur le peuple égyptien. Par exemple, on se demande toujours comment ils ont pu construire de leurs mains, ces énormes pyramides qui dominent la vallée du Nil. Les Égyptiens étaient aussi les premiers à utiliser du maquillage, à porter des talons hauts, ou à écrire… Une récente découverte octroierait désormais une autre invention à l’Égypte Antique : le premier robot ou automate, et il existerait depuis 4000 ans au moins. Découverte !

Les premiers robots seraient donc Égyptiens

Apparemment, avec nos robots humanoïdes, nous n’aurions rien inventé ! C’est en tout cas la conclusion des archéologues qui ont enfin percé le mystère d’une statuette de bois qui se trouve au Metropolitan Museum of Art de New York depuis de nombreuses années, sans que personne ne connaisse son secret. Sans que l’on ne sache trop pourquoi, des spécialistes en égyptologie ont décidé, cette année, de passer cette statuette à la radiographie… Pensant qu’il s’agissait d’une simple statuette représentant un citoyen égyptien, ils ne s’attendaient pas à découvrir que ce corps de bois renfermait en fait, un système de fonctionnement mécanique à l’intérieur.

Les scientifiques du Metropolitan Museum ont nommé cette statue mécanique "Hathor"
Les scientifiques du Metropolitan Museum ont nommé cette statue mécanique “Hathor”. Crédit photo : Metropolitan Museum

Comment le robot pouvait-il fonctionner ?

Cette statue aurait donc plus de 4 000 ans et il semblerait que ce robot ait été inventé pour imiter les humains dans l’exécution de leur travail à l’aide de systèmes d’exploitation mécaniques, qui représentaient les premières formes de robots au monde, les “automates”. Ces robots égyptiens seraient basés sur l’utilisation de machines autopropulsées et opérantes. A l’intérieur de la statuette en bois se trouve un axe en forme de poulie qui se superpose à l’épaule de la statue féminine, puis qui est mis en rotation par un système de fils qui passent par la jambe gauche, et qui sont cachés à l’intérieur du corps. Lorsqu’on le fait tourner, il produit des mouvements mécaniques qui abaissent ou lèvent les mains de la statue. Les égyptologues américains l’ont baptisée Hathor, estimant qu’elle imite le symbole de la musique, du chant et de la maternité dans l’Égypte ancienne.

Quelques autres inventions égyptiennes

Sans les inventions égyptiennes, nous ne pourrions pas nous maquiller, porter des talons hauts, écrire, ni même nous repérer à l’aide d’un calendrier… Certes, notre écriture ne ressemble en rien à celle inscrite sur la Pierre de Rosette découverte par Champollion puisque la première trace de langage écrit se présentait sous la forme de hiéroglyphes. Mais avant ces hiéroglyphes, il n’existait pas de traduction écrite du langage oral. Et pour écrire, il faut du papier: les Egyptiens ont donc également inventé le fameux papyrus et ont pu laisser une trace de leur si riche histoire… Sans les Égyptiens, peut-être que le maquillage n’existerait pas. Nous avons tous en mémoire le visage de Cléopâtre avec d’épaisses lignes de khôl noir autour des yeux. En Égypte, le maquillage n’était pas réservé aux femmes, il était protecteur pour les yeux et signe de rang social élevé… Plus le maquillage était voyant, plus la personne était reconnue socialement ! Retrouvez notre article complet sur les 6 inventions égyptiennes que nous utilisons encore aujourd’hui.

Source
Egyptindependent.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page