L’invention d’un piège à phéromones révolutionnaire pour éradiquer les punaises de lit

Les punaises de lit sont un fléau qui ne cesse de s'amplifier, et elles sont très difficiles à éradiquer. Des étudiants chercheurs marseillais ont peut-être trouvé LA solution pour venir à bout de ces insectes détestables !

Vous avez forcément déjà entendu parler des punaises de lit, en croisant très fort les doigts pour qu’elles n’investissent jamais votre chambre. Présents dans certains hôtels, voire dans certains hôpitaux, ces insectes du genre Cimex se nourrissent de sang et particulièrement la nuit. Réputées pour leur voracité, les punaises de lit mordent et peuvent provoquer des éruptions cutanées et des allergies. Elles sont surtout responsables d’un état de stress important puisqu’ardues à exterminer. Probablement plus résistantes que les puces d’animaux, elles sont devenues un enjeu de santé publique. Pour tenter de lutter contre leur prolifération, des étudiants chercheurs de l’Institut Hospitalo-Universitaire de Marseille ont inventé un piège contre les punaises de lit. Un piège capable de les exterminer, qui pourrait être d’une utilité capitale ! Découverte.

La punaise de lit, qu’est-ce que c’est ?

La punaise de lit, scientifiquement appelée Cimex Lectularius, est un insecte nocturne qui se cache généralement dans les matelas et sommiers. La nuit, elles attaquent sans vergogne et mordent les occupants, pendant que ces derniers dorment à poings fermés. Sur la peau, les morsures provoquent de petits points rouges, souvent accompagnés de fortes démangeaisons. Si vous êtes en contact avec ces bestioles dans un hôtel par exemple, vous risquez de les rapporter dans votre propre lit, tel est le problème ! Se propageant facilement et proliférant rapidement, elles s’immiscent dans vos valises et se reproduiront une fois arrivées à destination. Les hôtels ne sont pas les seuls établissements touchés, mais les centres hospitaliers aussi. Ce fut le cas des urgences de l’hôpital de la Timone à Marseille à l’été 2018 comme le relatait le site France3 Régions.

Punaises de lit : où se cachent-elles ?
Punaises de lit : où se cachent-elles ? Crédit infographie : ecologie.gouv.fr

Comment se débarrasser des punaises de lit ?

Jusqu’à l’invention du dispositif miracle des chercheurs marseillais, il n’existait pas réellement de produits capables de les éradiquer. La seule solution consistait à effectuer une désinfection totale des lieux et à jeter les matelas, les lits ainsi que les linges contaminés. Les chercheurs de l’Institut Hospitalo-Universitaire auraient donc inventé un piège capable de mettre un point final à ce fléau qui ne cesse de s’amplifier.

Comme de nombreux animaux que l’on tente d’éradiquer, les punaises de lit ont développé une forte résistance aux pesticides. De plus, les désinsectisations et autres produits coûtent cher, tout en étant néfastes pour l’environnement. La solution se trouve peut-être dans le Breaking Bugs, un piège qui attire les punaises de lit au lieu de les tuer. Ensuite il les contamine, afin qu’elles repartent contaminer leurs congénères à leur tour.

Des démangeaisons provoquées par des punaises de lit.
Des démangeaisons provoquées par des punaises de lit. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment fonctionne le Breaking Bugs ?

Le principe de ce piège se fonde sur le fonctionnement de l’espèce. Les punaises de lit sécrètent des phéromones dans leurs excréments. Ces excréments sont leur moyen de communication, elles attirent les autres punaises de lit en envoyant des signaux chimiques. L’idée est donc d’attirer les punaises via les signaux chimiques (phéromones) qu’elles utilisent pour communiquer entre elles. Emeline Lemarié, membre de l’équipe de chercheurs, nous l’explique dans une interview accordée à France 3. Pour réaliser ces phéromones artificielles, les chercheurs ont utilisé une bactérie génétiquement modifiée, capable de produire la même substance chimique que celle produite par les excréments. Lorsque la punaise pénètre dans le piège, attirée par les signaux des excréments, elle se retrouve attaquée par du Beauveria Bassianan, un champignon pathogène.

Une punaise de lit Cimex lectularius.
Une punaise de lit Cimex lectularius. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Ce champignon est un parasite qui entre dans le corps de la punaise de lit et la ronge de l’intérieur, provoquant évidemment sa mort. La suite est encore plus géniale puisque la punaise ne meurt pas immédiatement après l’attaque du champignon, elle a le « temps » de repartir, de retrouver ses compagnons et de les contaminer à leur tour… Il en résulte une réaction en chaîne qui, en quelques semaines, provoquera l’éradication de la colonie installée. Pour parvenir à développer ce piège révolutionnaire et d’utilité publique, les étudiants marseillais sont toujours à la recherche de financement. Dans cette optique, il est possible de les aider via une cagnotte mise en ligne sur le site Helloasso.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
France3-regions.francetvinfo.fr

3 commentaires

  1. Il y a une sacré urgence à commercialisé ce piège anti punaises de lits.ce fléau est invivable et destructeur Et depuis qu’ils en parlent de ce piège révolutionnaire depuis bientôt 6ans! Il serait grand temps de le voir dans les rayons de grandes surfaces !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page