L’odeur de croissant chaud quand on passe devant une boulangerie, le fumet d’un plat servi au restaurant, la douce fragrance portée par une femme, les effluves de poisson au marché… plus ou moins agréables, les parfums sont partout autour de nous.

Et ces derniers n’échappent pas à l’appel de l’innovation. Grâce à de nouveaux procédés, le parfum peut aujourd’hui être utilisé à des fins utiles ou ludiques, alors que l’industrie de la parfumerie a, quant à elle, su parfaitement s’adapter aux nouvelles technologies.

Le métro rennais s’embaume pour les aveugles

Endroit sous-terrain confiné, le métro n’est pas le lieu où l’on respire le mieux, au contraire. Dans les tunnels, on y retrouve même des taux de particules fines jusqu’à dix fois supérieur qu’à l’air libre en Ile-de-France ! Sans oublier les odeurs nauséabondes de soufre, de transpiration ou d’urine… Alors pour soulager les allées et venues de ses voyageurs, Keolis, en charge de la gestion du transport urbain à Rennes, teste actuellement des diffuseurs de parfums.

Mais ce système de nébulisation créé par Sensorys se veut surtout utile, puisqu’il est destiné à guider les personnes aveugles ou malvoyantes en faisant office de signalétique olfactive. La station rennaise Sainte-Anne est équipée de diffuseurs qui envoient une odeur différente selon la direction : un parfum menthe poivrée pour Kennedy, une fragrance iodée pour La Poterie. « Les odeurs permettent aux malvoyants de se repérer et de s’orienter plus facilement dans l’espace », a ainsi déclaré Frédéric Clec’h, responsable du pôle Information et Innovation chez Keolis Rennes, dans les colonnes du Parisien Week-End. Lancée début avril 2018, l’expérimentation devrait durer six mois.

Espagne : de l’entreprise familiale à la success story via Internet

De l’autre côté des Pyrénées, c’est l’ingéniosité de deux frères Gerar et Pedro Cañellas qui a permis à l’entreprise de parfumerie familiale de basculer dans une autre galaxie. Les frangins espagnols ont très vite compris l’intérêt d’Internet et se sont engouffrés dans ce filon pour révolutionner le business initié par leur grand-père dès 1945, aux Baléares. En 2008, ils lancent une boutique en ligne : Perfume’s Club, sur laquelle on retrouve des parfums frais pour Homme et Femme.

Les bénéfices et les exportations s’envolent, la stratégie digitale est une réussite totale. La compagnie a clôturé le dernier exercice avec un chiffre d’affaires de 33 millions d’euros et envisage une augmentation de 30% sur 2018 ! Comment ? Grâce à la création de sites e-commerce étrangers spécialement dédiés dans la langue du pays. Déjà très présente sur la scène européenne, l’entreprise de parfums et cosmétiques s’attaque à présent aux marchés africain et asiatique, via le Nigeria et surtout la Chine.

Le parfum fait son cinéma

La technologie 4DX, vous connaissez ? C’est la nouvelle star à la mode dans les salles obscures. Il s’agit d’un attirail qui permet au spectateur de vivre son film comme jamais en combinant un siège qui bouge à tout un tas d’effets sensoriels. Ainsi, souffles d’air, petits jets d’eau, projection de lumières et diffusion d’odeurs sont parfaitement synchronisés avec l’action à l’écran. Une expérience de visionnage qui dépote et sur laquelle ont d’ores et déjà misé les Cinémas Gaumont Pathé. Le groupe a en effet signé un partenariat avec le coréen CJ CGV pour l’installation de ce système 4DX dans 50 salles en France d’ici fin 2020.

5 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1