Innovation

Microsoft dépose un brevet pour “communiquer” avec les morts !

L'intelligence artificielle semble ne pas avoir de limites. Ainsi, Microsoft entendrait concevoir un chatbot qui récupèrerait les données des réseaux sociaux, pour communiquer avec la personne décédée.

Communiquer avec nos proches disparus à l’aide d’un chatbot et de l’intelligence artificielle ! C’est le projet de Microsoft qui vient de déposer un brevet dans ce sens. Ethiquement, cela pourrait poser question car l’intelligence artificielle du chatbot va récupérer les données personnelles de la personne décédée. Pour les numériser afin de pouvoir « interagir » avec elle ! Le brevet de Microsoft semble s’inspirer d’un épisode de Black Mirror (saison 2 épisode 2) où une femme communique avec son mari décédé par le biais d’un chatbot !

Alors qu’au Japon, il est possible de remplacer le proche décédé par un robot, Microsoft espère donc aller encore plus loin avec ce chatbot !  C’est en fait, une « version numérisée » de la personne décédée que Microsoft tente de mettre en place. Le brevet se nomme Create a conversational chatbot of a specific person  que l’on peut littéralement traduire par « Créer un chatbot conversationnel d’une personne spécifique ». L’intelligence artificielle utilise les réseaux sociaux (tweets, publications, photos) pour imiter la personne disparue.

Et éthiquement ça se passerait comment ?

N’oublions pas que d’ici 50 ans, Facebook comptera plus de disparus que de vivants à priori ! Il y a donc matière à récupérer des données ! Comme souvent dans ce genre de projet, le problème d’éthique se pose ! En matière de législation, la récupération de données des personnes décédées est interdite ! Et celles-ci doivent donc autoriser la récupération de leur vivant ! Rien ne dit que ce brevet verra le jour en tant que chatbot réel. Le travail d’encadrement par la loi est pharaonique, rien n’est encore acté quant à ces données de personnes décédées…

Microsoft dépose un brevet pour "communiquer" avec les morts !
Microsoft veut que vous nous faire “revivre” en tant que chatbot numérique. Crédit photo : pdfpiw.uspto.gov / Microsoft

Est-ce un réellement une innovation ?

On peut également légitimement se poser la question de la communication avec les morts ! Est-ce un réel bénéfice que de communiquer avec ceux qui ne sont plus ? Ne serait-ce pas un élément ne permettant pas de faire un deuil pourtant nécessaire pour continuer à vivre ? Bref, ce genre de chatbot montre les limites de l’éthique tout en confirmant les « non-limites » de l’intelligence artificielle.

Pas vraiment nouveau !

S’inspirant d’un épisode de Black Mirror, un programmeur avait créé « Dadbot » en 2017, un chatbot pour parler avec son père mort. L’entreprise américaine Eternime avait également créé une application pour communiquer avec les morts… On peut également citer le concept RequiemCode qui ne permet pas vraiment de communiquer avec un défunt mais qui propose de « revivre un bon moment » avec un proche disparu ou encore cette maman qui « communique » avec sa fille décédée en 2016 en utilisant la technologie de réalité virtuelle…

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page