L’entreprise américaine Eternime va créer une application pour communiquer avec les morts… La “communication” avec les défunts soulève de nombreuses questions.

Vous connaissez les chatbot ? Ces agents conversationnels qui discutent avec vous sans pour autant être une vraie personne. Ils vous donnent des réponses quasi naturelles en analysant vos questions. La société Eternime va utiliser cette technologie pour une application qui permettrait de communiquer avec ses proches après leur mort.

Difficile à imaginer mais en collectant des milliers d’information sur les personnes « en vie », il serait “théoriquement” possible de créer un avatar bourré d’Intelligence Artificielle pour communiquer après sa mort. Les limites de l’éthique pourraient à nouveau être franchies, cela mérite quelques explications supplémentaires.

Concrètement on entre de son vivant des données sur une application dédiée et la personne répond à des dizaines de questions qui permettront de cerner sa personnalité. Mario Ursache le fondateur d’Eternime a eu cette idée après avoir perdu son meilleur ami. L’objectif de l’application est de collecter assez de données pour que votre avatar soit créé par l’application et puisse interagir avec un proche après son décès.


A lire également :


Les données collectées sont principalement récupérées sur le smartphone de l’utilisateur et comprend la géolocalisation, les photos, les vidéos, les données de santé, et les messages types SMS envoyés aux proches du futur disparu ! Les données Facebook sont aussi analysées pour en faire une synthèse. Bien entendu toutes ses données ne sont collectées qu’avec l’accord de l’utilisateur.

Nous avons un peu de mal à imaginer entretenir une conversation quasi normale avec une personne disparue, c’est encore loin d’entrer dans nos mœurs. Il est courant de parler mentalement ou même physiquement à des personnes parties trop tôt mais de là à les visualiser sur un écran et communiquer avec leur « clone digital » nous ne savons pas si cela est une bonne chose. Communiquer de cette façon avec les morts reviendrai un peu à vivre avec eux et donc à vivre dans le passé. L’idée est bonne, la technologie de pointe, reste à savoir si ce genre de pratique ne peut pas amener de dangereuses dérives au fonctionnement de l’Humain ?

Eternime, un chatbot à la"Black Mirror" pour discuter avec les morts

Crédit photo de couverture : Main de femme tenant un smartphone De oatawa/Shutterstock
Source  : businessinsider.fr