Innovation

Paxxter e, une remorque électrique de vélo pour « transporter de la marchandise plus facilement »

Roland Werk lance une remorque pour vélo qui a la particularité d’être motorisée. Le Paxxter e permet de convertir n’importe quel vélo en VCAE.

Avec son nouveau produit, le fabricant allemand Roland Werk veut donner aux cyclistes la possibilité d’utiliser un vélo cargo tout en bénéficiant de la flexibilité d’un vélo classique. Le Paxxter e est une remorque qui permet de transformer un vélo musculaire en un véritable vélo cargo à assistance électrique. En réalité, l’entreprise n’en est pas à ses débuts dans ce domaine. Son catalogue comprend déjà plusieurs modèles de remorques non motorisées, dont le célèbre Paxxter. Comme vous l’aurez compris, le Paxxter e est la version électrique de ce dernier. L’idée est de permettre à l’utilisateur de transporter des charges lourdes avec un minimum d’effort physique.

Une vitesse de pointe de 25 km/h !

Le Paxxter e peut être attelé à n’importe quelle bicyclette et se décline en deux versions. L’une accuse un volume de 156 l, contre 239 l pour l’autre. Dans les deux cas, la surface du plancher est de 58 × 78 cm. Le constructeur a prévu, au niveau de chacune des deux roues de 16 pouces, un moteur de 125 W. Ce qui fait que la remorque dispose au total d’une motorisation de 250 W. Le tout est alimenté par une batterie de 180 Wh. Pour se conformer à la réglementation européenne relative aux VAE et VCAE, Roland Werk a bridé la vitesse de pointe à 25 km/h. Trois niveaux d’assistance sont proposés. Le cycliste est ainsi libre de choisir la puissance dont il a besoin pour pédaler aisément. Pour cela, il suffit de se servir d’une petite télécommande intégrée à la remorque.

La remorque électronique Paxxter est équipée de deux moteurs de moyeu de 125 W et d'une batterie amovible pour aider à annuler la charge supplémentaire remorquée derrière un vélo.
La remorque électronique Paxxter est équipée de deux moteurs de moyeu de 125 W et d’une batterie amovible pour aider à « compenser » la charge supplémentaire remorquée par un vélo. Crédit photo : Roland Werk (capture d’écran vidéo YouTube)

Deux batteries pour une autonomie prolongée

Le fonctionnement du système est assez simple. Un capteur électronique intégré à la manivelle du vélo est chargé d’évaluer le couple nécessaire suivant l’effort physique déployé par le conducteur. Cette technique permet de calibrer automatiquement la puissance de l’assistance. Effectivement, lors de la conception de la remorque, le constructeur a veillé à ce que le cycliste n’ait pas la sensation d’être poussé par celle-ci.

Tout a été soigneusement étudié afin de garantir une expérience fluide et naturelle en toutes circonstances. En plus de la batterie de 180 Wh mentionnée ci-dessus, le Paxxter e peut accueillir un second accumulateur – en option – pour étendre son autonomie. Des voyants LED intégrés indiquent l’autonomie restante.

La remorque dispose de trois niveaux de puissance disponibles jusqu'à une vitesse maximale de 25 km/h,
La remorque dispose de trois niveaux de puissance disponibles jusqu’à une vitesse maximale de 25 km/h, Crédit photo : Roland Werk (capture d’écran vidéo YouTube)

Prix et disponibilité

Roland Werk n’a pas non plus ignoré le côté pratique. La remorque peut être utilisée avec ou sans son boîtier en aluminium. Une conception qui permet, par exemple, de transporter un objet dont les dimensions sont supérieures à celles du véhicule. Il est intéressant de noter que le boîtier peut également servir de rangement pour la remorque démontée. Le Paxxter e est déjà en vente en Europe. La version 156 l coûte 3 299 €, alors que le modèle avec 239 l de volume de stockage est proposé à 3 399 €. Plus d’infos : roland-werk.de. Que pensez-vous de cette remorque électrique pour les vélos  ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Un commentaire

  1. Dommage que le site du fabricant ne soit disponible qu’en langue allemande. Même l’anglais n’est pas disponible. J’aurais voulu savoir le nom est les coordonnées d’un distributeur en métropole…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page