Innovation

Quatre étudiantes inventent une couverture hydrophobe et chauffante en cire d’abeilles pour les sans-abris

Un super projet de fin d'études pour ces quatre étudiantes qui ont conçu une couverture pour les sans-abris, à base de cire d'abeille et de ouate de cellulose !

Même si les sans-abris le sont toute l’année, l’hiver est évidemment la période la plus compliquée pour ceux qui sont « sans toit ». Certains n’ont rien qui leur permette de rester au chaud, mis à part quelques cartons et de vieux vêtements. Quatre étudiantes en 3e année de biologie à l’université de Cergy-Pointoise (Val-d’Oise), Anushia, Youssra, Émilie et Dilan, ont inventé la Move on EcoBlanket : une couverture chauffante et isolante pour les sans-abris. Cette couverture innovante, dont la conception est tenue secrète, a vocation à être distribuée aux sans-abris de la région Île-de-France. Pour leur projet de fin d’études, ces étudiantes souhaitent concevoir un produit qui aurait un impact environnemental et social. C’est pourquoi elles ont décidé d’aider les sans-abris. Découverte.

Pourquoi concevoir la Move on EcoBlanket ?

Voici la raison d’être de ce projet d’après Youssra, l’une des étudiantes : « Nous sommes conscientes que ça ne remplacera jamais un toit, mais nous nous sommes dit que ça pouvait apporter un plus. » La plupart des sans-abris possèdent quelques plaids ou couvertures, mais ils ne tiennent pas assez chaud pour affronter le froid de la rue. Et si ces couvertures prennent l’eau ou l’humidité, elles ne sont plus utilisables, et surtout, elles ne sont plus efficaces.

Que sait-on de la Move on EcoBlanket ?

Pour réaliser leur projet, les étudiantes ont donc imperméabilisé leur concept avec du tissu en coton et des billes de cire d’abeille qu’elles ont fusionnées. Pour que les couvertures tiennent chaud, elles ont réalisé un mélange avec de la ouate de cellulose et de la laine de mouton, ainsi qu’une couche supplémentaire de coton. Lors de la soutenance de leur projet, en juin 2021, les étudiantes présentaient leur premier prototype. Elles ont notamment lancé une collecte sur la plateforme collaborative Wweeddoo. Ce qui leur a permis de récolter 500 €, soit un montant équivalent à la conception de 5 à 10 couvertures. Après la présentation de leur projet, elles ont cherché un couturier qui accepterait de réaliser le prototype final et de l’améliorer.

À LIRE AUSSI :  Pourquoi a-t-on besoin d'une couette pour dormir même lorsque les températures sont caniculaires ?

Les étudiantes parlent de leur projet.

Leur projet final est d’équiper tous les sans-abris de France, ambitieux projet lorsque l’on sait qu’ils sont plus de 300 000 à vivre dans la rue ! Mais pour elles, l’enjeu était aussi de proposer un produit écologique qui réponde à des propriétés de chauffage et d’isolation, tout en fournissant un confort optimal aux sans-abris. Les étudiantes se sont donc dirigées vers la réalisation d’une couverture qui se présente sous la forme d’un duvet afin que l’utilisateur puisse s’y glisser et être isolé du sol… Étant hydrophobe, la partie extérieure ne risque pas l’eau, tandis que la partie intérieure permet de rester au chaud, car elle est chauffante au contact de la peau.

Une couverture innovante, développée exclusivement pour les sans-abris
Une couverture innovante, développée exclusivement pour les sans-abris. Crédit photo :MOVE ON ECOBLANKET / Capture d’écran Instagram

Comment l’ont-elles rendue hydrophobe et chauffante ?

La véritable innovation de cette couverture réside probablement dans le fait qu’elle protège l’utilisateur de l’eau et de l’humidité. Pour parvenir à cette prouesse, elles ont testé plusieurs matériaux qui permettent aux gouttes de pluie de perler sur la matière. Dans cette optique, elles ont opté pour les emballages alimentaires à la cire d’abeille, et elles ont donc fait chauffer des billes de cire d’abeilles, déjà connues pour leur imperméabilité. L’autre innovation provient de la ouate de cellulose qui lui confère ses propriétés isolantes et chauffantes, à l’intérieur même de ses fibres. Grâce à ses propriétés chauffantes, elle accroît l’inertie thermique et limite aussi la surchauffe. Enfin, elle est composée à 90% de papiers recyclés. Ce qui en fait un produit respectueux à la fois de l’environnement ainsi que des hommes et des femmes qui pourraient l’utiliser. Nous n’avons pas d’autres nouvelles concernant cette couverture… Peut-être sera-t-elle distribuée un jour, nous l’espérons de tout cœur, car c’est un vrai beau projet ! Pour faire un don : Globe Dreamers

Source
Neonmag.frWweeddoo.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. j’aime cette couverture, est il possible de sen procurer je suis dans le vaucluse? merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page