Innovation

Quelles sont les solutions existantes de contraception masculine ?

La contraception masculine est encore très voire trop discrète... Et pourtant le partage des tâches devrait aussi avoir lieu dans ce domaine souvent réservé aux femmes ! anneau en silicone ou slip chauffant, que valent ces alternatives à la radicale vasectomie ?

On ne va pas se voiler la face, dans la société actuelle, la contraception est plutôt une affaire de femmes, qu’une affaire d’hommes. Les femmes prennent la pilule, se font implanter des contraceptifs dans les bras ou des stérilets dans l’utérus, alors que les hommes n’ont qu’à mettre un préservatif quand ils ont des rapports sexuels. Une inégalité flagrante entre les sexes, qui pourrait bien se rééquilibrer avec quelques innovations récentes. Anneau en silicone ou slip chauffant, deux concepts alternatifs pour une contraception masculine, avant de passer à la contraception radicale qu’est la vasectomie. Certaines femmes ne peuvent ni prendre la pilule, ni se faire poser un stérilet, mais alors comment font les hommes pour prendre le relais ? Découverte.

La contraception masculine pourquoi ?

Généralement, dans un couple hétérosexuel, rares sont ceux qui se posent la question de qui prendra un contraceptif ! Cette corvée, puisqu’il s’agit bien d’une corvée, revient généralement à la femme… Si elle choisit la pilule, elle ne devra jamais l’oublier et composer avec les nausées, la prise de poids parfois, etc. Si elle choisit l’implant ou le stérilet, il lui faudra s’exposer à un gynécologue et entreprendre une petite chirurgie très invasive ! En plus de tous les effets secondaires… Mais quand la femme ne peut pas se faire poser un stérilet, n’est pas réceptive à la pilule, ou qu’elle saigne abondamment alors qu’elle ne devrait plus… Il faut repenser la contraception et se tourner vers l’homme, qui, s’il refuse les préservatifs, devra donc trouver une alternative… Des alternatives peu nombreuses, il faut bien le reconnaître !

1 : le slip chauffant

Le slip chauffant, aussi appelé contraception thermique, est une invention qui date d’une vingtaine d’années. Il a été créé par le docteur Roger Mieusset, qui l’a prescrit jusqu’à ce que le Ministère de la Santé le lui interdise… Un slip chauffant qui n’est d’ailleurs toujours pas reconnu par l’Agence Nationale de la Santé Médicale, et qui, pourtant, fonctionnerait en respectant certaines conditions… La méthode thermique est très efficace à condition de respecter le protocole établi. L’inventeur explique que lorsqu’il est utilisé correctement, le nombre de spermatozoïdes produits diminue, et que les quelques survivants ne sont pas assez mobiles pour atteindre l’ovule et le féconder… Ces données s’appuient sur des spermogrammes réalisés sur des utilisateurs du slip chauffant, qui pourrait donc être complémentaire à une contraception féminine.

En termes d’utilisation, il “suffit” de le porter 15 heures par jour, ni plus, ni moins, et de préférence pendant les périodes d’éveil… Il vaut donc mieux en avoir plusieurs à porter pour la semaine, car s’il est le moyen de contraception choisi, il devra être porté 365 jours par an… Evidemment cette contraception est totalement réversible, à la différence de la vasectomie: il suffit de ne plus porter le slip chauffant pour redevenir fertile !

le slip chauffant !
le slip chauffant ! Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

2 : l’anneau en silicone

Aussi appelé andro-switch, c’est une autre méthode de contraception masculine, qui là encore, n’est pas reconnue par l’ANSM, mais qui pourtant, présente des résultats satisfaisants chez les utilisateurs. L’anneau est fabriqué en silicone testé cliniquement pour un contact cutané et certifié sans latex, hypoallergénique, sans colorants, sans BPA, sans phtalates etc., et il existe en 5 tailles car il doit s’adapter à l’anatomie de l’utilisateur et plus particulièrement à la taille de ses testicules. Concrètement, il suffit de passer l’intégralité de l’appareil génital masculin (verge + testicules) dans l’anneau qui vient donc se bloquer à la base du sexe, sous le pubis. L’anneau permet donc de maintenir les testicules au plus près du corps, freinant drastiquement la spermatogénèse et donc rendant l’utilisateur « contracepté » !

Communiqué de l’ANSM…

Dans un communiqué de décembre 2021, l’ANSM explique à propos de l’anneau en silicone : “A ce jour, en dehors d’un essai clinique dûment autorisé qui permettrait une surveillance médicale de l’utilisateur, l’Andro-switch ne doit plus être utilisé. Nous vous recommandons d’adopter une autre méthode de contraception. Il est également recommandé, par précaution, de ne pas concevoir dans les 6 mois suivant l’arrêt d’utilisation de ce DM, pour permettre la production de nouveaux spermatozoïdes qui ne seront pas impactés par l’anneau. Si vous avez déjà utilisé l’Andro-switch et que vous envisagez prochainement d’avoir un enfant, nous vous invitons à consulter un médecin (généraliste, urologue ou andrologue) qui pourra procéder à un examen clinique. De même, en cas de gêne, de douleur ou de difficulté à uriner, nous vous invitons à consulter un médecin.”

3 : La pilule pour homme ?

Quant à la pilule pour hommes, elle est dans les « cartons » depuis des années, mais visiblement personne n’a encore trouvé le moyen de les déballer ! Sinon vous pouvez aussi essayer le « bain testiculaire », sans garantie de notre part.

Un bain testiculaire
Un bain testiculaire pour la contraception masculine. Crédit photo : Coso / James Dyson Awards

Source
France3-regions.francetvinfo.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page