Innovation

Messieurs, êtes-vous prêt à prendre ce contraceptif masculin efficace à 99% et sans effet secondaire ?

Une équipe de scientifiques vient d'annoncer qu'elle avait réussi à mettre au point une pilule contraceptive masculine efficace à 99% sur le contrôle des grossesses des souris.

Celles et ceux qui prônent l’égalité des sexes devaient jusqu’à maintenant constater une évidence: la pilule contraceptive est réservée aux femmes ! Une méthode efficace contre les grossesses non désirées, mais, on le rappelle, inutile pour se protéger des maladies sexuellement transmissibles. La pilule contraceptive impose des contraintes et, a parfois quelques conséquences pour la femme: effets secondaires, prise à heure fixe obligatoire, prise de poids et autres joyeusetés. Mercredi dernier, une équipe de scientifiques affirmaient avoir mis au point une pilule contraceptive masculine qui serait efficace à 99% chez les souris ! L’égalité des sexes pour la contraception serait-elle en marche ? Explications.

Un contraceptif oral masculin efficace

Selon l’équipe de scientifiques, cette pilule masculine serait donc efficace à 99% et ne provoquerait pas d’effet secondaire observable. Ce nouveau médicament, testé sur des souris, devrait entrer en phase de tests sur l’Homme avant la fin de l’année 2022. Les résultats détaillés ont été présentés lors de l’American Chemical Society et représenteront une étape importante quant à la responsabilité des hommes sur le contrôle des naissances. Depuis l’apparition de la pilule contraceptive pour les femmes, dans les années 60, les chercheurs s’intéressent à une pilule destinée aux hommes… Il aura donc fallu attendre 50 ans pour qu’un équivalent masculin fasse ses preuves. A l’heure actuelle, les seules contraceptions masculines sont la vasectomie ou le préservatif. Ce serait donc une option supplémentaire pour que les hommes soient impliqués dans le choix d’une grossesse !

une femme tenant des pilules contraceptives pour homme
Photo d’illustration. Crédit : Shutterstock – Aloha Hawaii

Pourquoi était-ce si compliqué de créer une contraception masculine ?

La pilule contraceptive destinée aux femmes est faite d’hormones qui viennent perturber le cycle menstruel. Les hommes n’ayant pas de cycle, il fallait cibler son action sur la testostérone, l’hormone sexuelle masculine. Le problème résidait alors dans le fait qu’agir sur la testostérone provoquait une prise de poids, une augmentation des troubles dépressifs et des taux de cholestérol, augmentant par conséquent les risques de maladies cardiovasculaires. La contraception féminine provoque aussi des effets secondaires, comme la coagulation du sang, mais le bénéfice risque est différent et ne provoque pas de risques vitaux. Il fallait donc trouver un médicament non hormonal en ciblant une protéine : le récepteur d’acide rétinoïque (RAR).

À LIRE AUSSI :  Contraception masculine : un bain testiculaire récompensé à un concours d'invention

Comment fonctionne la pilule masculine ?

Dans le corps, la vitamine A est convertie sous différentes formes, et notamment en acide rétinoïque, qui joue un rôle prépondérant dans la formation des spermatozoïdes, la croissance cellulaire et le développement de l’embryon. Cet acide doit, pour pouvoir remplir ses diverses fonctions, interagir avec le récepteur d’acide rétinoïque (RAR-alpha). Les expériences sur les souris ont montré que celles qui ne possèdent pas le gène qui crée le RAR-alpha sont stériles. Les deux scientifiques à l’origine de cette étude, Noman et Georg, ont donc cherché à développer un composé pour bloquer l’action du RAR-alpha en identifiant le meilleure structure moléculaire sur un modèle informatique. Pour expliquer leur recherche, ils prennent l’exemple d’une serrure et constatent : “Si nous savons à quoi ressemble le trou de la serrure, nous pouvons créer une meilleure clé – c’est là que le modèle informatique entre en jeu”… Le produit issu de leurs recherches (YCT529) ciblera donc uniquement le RAR-alpha et non les autres récepteurs, RAR-bêta et RAR-gamma, responsables des effets secondaires éventuels.

Une commercialisation possible en 2027 !

Les tests sur les souris ont montré qu’avec une administration de l’YCT529 pendant 4 semaines à des souris mâles, le nombre des spermatozoïdes était considérablement réduit; suffisamment pour empêcher le développement d’un embryon en tout cas (99%). Les chercheurs ont également surveillé les effets secondaires qui pourraient apparaître sur la souris : prise de poids, appétit, activité physique, et aucun effet n’a été observable. Bien sûr, il n’est pas possible d’évaluer d’éventuels effets secondaires comme les maux de tête ou les sautes d’humeur chez une souris ! Après quatre semaines d’interruption de la contraception, les souris mâles pouvaient à nouveau se reproduire. Si les tests cliniques prévus sur l’homme sont probants, la contraception masculine pourrait faire son apparition sur le marche en 2027…

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page