Un peu d’histoire avec cette technique ancestrale pour réanimer les noyés… On vous laisse découvrir comment ils tentaient de ramener à la vie ces malheureux, en 1770….

Il y a quelques mois, nous vous parlions le plus sérieusement du monde, de l’invention du redresseur de concombre, inventée pour la reine Victoria, qui adorait les concombres mais qui ne supportait pas qu’ils ne soient pas droits ! Sans aucune transition, nous allons vous parler d’une technique médicale utilisée au XVIII ème siècle pour réanimer les noyés !

Technique apparemment issue d’une danse réalisée pendant les carnavals. Ils n’avaient à priori pas encore découvert que le massage cardiaque pouvait sauver le noyé et avaient seulement conscience que de l’air devait être insufflé dans le corps pour le ramener à la vie.


A lire également : Son cœur s’arrête de battre pendant 18 heures, l’homme survit


La technique employée consistait donc à souffler de l’air et un peu de tabac dans le corps du noyé par les voies rectales ! Un simple soufflet ou mieux un tuyau de pipe dans lequel le fumeur recrachait la fumée chaude et chargée en nicotine, aurait eu l’effet d’un défibrillateur sur les intestins du noyé

Attention cependant il fallait que le noyé soit pour cela encore frais si l’on peut dire, en définitive, qu’il soit (comme aujourd’hui) réanimé dans les minutes suivant la noyade. Cette technique venue d’Amsterdam récompensait même les éventuels sauveteurs et des défibrillateurs de noyés étaient même mis à disposition autour des plans d’eau !

L’histoire ne dit pas si la technique fonctionnait, ni si les pipes étaient ensuite réutilisées mais cette technique de réanimation des noyés par l’anus a bien été validée par des scientifiques en 1730…. Alors si un jour vous croisez un noyé, et que vous avez une pipe sur vous, vous savez ce qu’il vous reste à faire ?

Selon les informations des sites pourlascience.fr et retronews.fr