Insolite

Dans la ville de Forges-Les-Eaux, vous pouvez désormais dormir dans des cabanes de sorcières à l’Antre de Gadag !

Depuis le 1er août, Gilles Belugou vous accueille dans ses gîtes inspirés directement des légendes de sorcières... Un endroit insolite parfait pour oublier un temps notre époque et se plonger dans les légendes d'antan !

Si vous pensez séjourner en Seine Maritime, que vous aimez les légendes et sorcières, nous vous avons déniché l’endroit idéal pour le dépaysement ! A Forges-les-Eaux, un gîte insolite et totalement original vient d’ouvrir ses portes ou plutôt son antre !

Gilles Belugou, le propriétaire de cet ancien hôpital militaire utilisé pendant la seconde guerre mondiale a décidé d’en faire des gîtes inspirés des cabanes de sorcières… Entre légendes, korrigans et magie, ils offrent aussi tout le confort moderne. Le nom de cet endroit sonne comme une invitation mystérieuse : L’antre de Gadag ! Une belle idée originale qui pourrait lui apporter bien des visiteurs épris de magie et de frisson !

Cette demeure qui appartient depuis cinq générations à la famille de Gilles Belugou est une ancienne maison de maître construite en 1880. Hôpital militaire, puis cabinet médical du père de l’actuel propriétaire, cette maison a toujours regorgé de cachettes que Gilles découvrait, enfant.  C’est donc presque naturellement qu’il en a fait une maison d’hôtes encore unique en France. De petites cabanes de sorcières en bois, aux noms évocateurs de korrigans, freya ou galbus parsèment la propriété. Il existe même une cabane de sorcière spécialement conçue pour les enfants.

Un jardin des 5 sens pour bientôt !

Et pour planter encore un peu plus le décor, Gilles a construit une légende autour de son histoire familiale.  Ancêtres vikings, croisade, Gilles conte son histoire… Les enfants pourront même partir en quête de fioles magiques et autres objets mystérieux !

Vous pourrez également y découvrir un musée de crèches, santons et faïence de la région. Ou vous promener dans le jardin des 5 sens… Les premiers visiteurs sont attendus en ce début août, puis la seconde phase avec l’ouverture du jardin est prévue pour octobre… On imagine des citrouilles à foison, des trolls disséminés un peu partout et peut être une magnifique sorcière pour vous y accueillir ! Concernant les tarifs, il faut compter de 30€ à 150€ par nuit pour deux adultes en fonction des prestations souhaitées… Une belle idée pour s’oxygéner non ?

Crédit photo : Gilles Belugou / L’Antre de Gadag
Dans la ville de Forges-Les-Eaux (76), vous pouvez désormais dormir dans des cabanes de sorcières à l'Antre de Gadag !
Dans la ville de Forges-Les-Eaux (76), vous pouvez désormais dormir dans des cabanes de sorcières à l’Antre de Gadag !

Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
paris-normandie.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page