Insolite

D’après une étude très sérieuse, les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants vivent plus longtemps

Nous parlons beaucoup de relations intergénérationnelles ! Une étude sur 20 ans montre que les grands-parents qui ont leurs petits-enfants en garde, restent en vie plus longtemps que les autres.

Débutée il y a 20 ans, cette étude menée par l’Université Australienne Edith Cowan permet d’annoncer aujourd’hui et le plus sérieusement du monde que les grands-parents qui peuvent garder leurs petits-enfants vivent plus vieux que ceux qui ne les ont pas en garde.

Cette étude a été menée sur 500 personnes de plus de 70 ans entre 1990 et 2009, ils ont été interrogés tous les deux ans pendant les vingt ans.

Les résultats sont sans appel puisque 10 ans après le début de l’étude, 50 % de ceux qui avaient leurs petits enfants en garde étaient encore en vie alors que 50% de ceux qui ne les avaient pas en garde sont décédés dans les 5 années qui ont suivies le début de l’étude. Explications.


A lire également : Cette étude est formelle, les chiens peuvent flairer les personnes mal intentionnées


Il semble évident que devoir s’occuper d’enfants lorsque l’on est en âge d’être à la retraite permet de rester « jeune » dans sa tête mais également dans son corps. On ne parle pas ici de conserver les liens familiaux qui sont tout aussi importants mais plutôt du contexte médical de cette garde bienfaitrice.

À LIRE AUSSI :
Géniale : Dans ce village, les anciens et les enfants de l'école partagent la même cantine !

« Cette recherche montre un lien positif entre le fait de garder les enfants et une espérance de vie plus longue chez les personnes âgées » explique le Dr. David Coall.

En partageant avec les enfants, leurs souvenirs, leurs vies, leurs photos et de multiples activités, les seniors améliorent leurs fonctions cognitives et éloignent par la même occasion les risques de la maladie d’Alzheimer. Ils améliorent également leur condition physique en proposant aux petits des balades, jeux en extérieur ou séances de natation et éloignent aussi les soucis d’arthrose souvent dus à la sédentarité des personnes âgées.

Le constat final de cette étude avance que le taux de mortalité de ceux qui gardent leurs petits-enfants est inférieur de 37% par rapport à ceux dont les petits-enfants sont gardés par une tierce personne. Si l’on y regarde de plus près, la garde des enfants par les papys et mamys n’est pas nouvelle et il est vrai que nos grands-parents avaient encore la forme à près de 80 ans. De là à dire qu’il faut leur laisser le bonheur de les garder (avec leur consentement !) il n’y a qu’un pas !

Photo De Monkey Business Images / Shutterstock

D'après une étude très sérieuse, les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants vivent plus longtemps

Selon les informations du site thewest.com.au
Photo de couverture De Monkey Business Images / Shutterstock

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page