Santé

Peut-on mesurer le bonheur sur une échelle de 1 à 10 ?

Vous ressentez de la satisfaction à l'annonce d'une bonne nouvelle ou de la tristesse lors d'une mauvaise ? Des chercheurs américains se penchent sur la mesure du bonheur et visiblement ce n'est pas une mince affaire !

Si l’on prend la définition officielle du bonheur, le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. C’est donc un état passager qu’il est difficile de mesurer !

Malgré les progrès scientifiques, les imageries cérébrales, aucune mesure concrète ne permettent de mesurer le bonheur ressenti par une personne. Pour mesurer le bonheur, il suffit parfois de répondre à ces simples questions : Etes-vous heureux ? A combien êtes-vous sur une échelle de 1  10 ? Mais alors qu’est-ce qu’être heureux, le bonheur n’est pas semblable d’une personne à l’autre ?

Il semble difficile de répondre à cette question, pourtant des scientifiques se sont penchés sur la question. Norbert Schwarz, professeur principal au Département de psychologie et à l’USC Marshall School of Business de l’Université de Californie du Sud propose une série d’études qui tendent à déterminer le bonheur. Ou plus exactement la manière dont les personnes évaluent leur bonheur dans leurs vies !

L’étude en question

Le psychologue américain tente d’étudier les effets de l’humeur sur la manière dont ils provoquent la satisfaction. Pour évaluer cette satisfaction, le psychologue a demandé aux participants de faire quelques photocopies… Il avait discrètement placé une pièce de 10 centimes sur le plateau de la photocopieuse pour la moitié des participants.

Des chercheurs ont découvert des différences singulières dans les neurones des personnes atteintes de schizophrénie

Et les résultats sont plutôt surprenants !

10 centimes ! 10 petits centimes ont suffi à laisser penser aux participants qu’ils étaient chanceux ! Par la suite, le psychologue a déposé des barres chocolatées, interrogé les participants après la victoire ou la défaite de leur équipe préférée… Mais également avec un grand soleil ou des trombes de pluies… Et il constate que les événements extérieurs influent sur le degré de bonheur !

Etre heureux c'est donc le bonheur ? Mais ce bonheur peut-il se mesurer ?
Ne pas confondre humeur et bonheur… Crédit photo : Shutterstock / Minerva Studio

La conclusion des chercheurs !

Dans le moment présent, notre humeur semble déterminée entre 41 et 53% de notre sentiment de satisfaction. Et les chercheurs apportent deux réponses possibles à ce sentiment !

  • Savoir que l’on est heureux est difficile à déterminer et quasiment impossible à évaluer. Nous nous basons donc sur les émotions de l’instant présent pour déterminer notre degré de bonheur. Comme une évidence, le bonheur mesuré sera plus intense après une bonne nouvelle qu’après une mauvaise !
  • L’état général de la personne influe aussi sur la mesure du bonheur. Ainsi, lorsqu’une personne est de nature joyeuse, elle se souviendra des mots positifs dans une liste de mots correspondants à la rhétorique de l’humeur. A l’inverse, des personnes plutôt tristes se souviendront des mots négatifs. Les jours où l’humeur est au beau fixe seront donc plus propices à un bonheur mesuré !
Les chiens assimileraient mieux la nourriture humaine que les croquettes, et feraient donc moins caca...

Une autre piste, celle de Daniel Kahneman !

Daniel Kahneman, prix Nobel d’Economie, psychologue et économiste américano-israélien, professeur à l’université de Princeton avance, lui le principe de « l’illusion de fixation ». Cette illusion de fixation proviendrait de ce qui entoure la question posée… Ainsi lorsque l’on demande à quelqu’un s’il vaut mieux habiter les Hauts-De-France ou la Région PACA, le facteur déterminant sera le climat… Ainsi la plupart des gens répondront PACA en rapport au soleil qui y réside. Et ce, même si les conditions sociales de la personne seraient les mêmes dans une région ou l’autre !

Pour conclure, les chercheurs estiment que le bonheur peut se mesurer mais qu’il dépend invariablement des facteurs extérieurs ! Le bonheur ne s’évalue donc pas, il se ressent et ça, il n’y a pas besoin d’études scientifiques pour le savoir !

Etre heureux c'est donc le bonheur ? Mais ce bonheur peut-il se mesurer ?
Le baromètre européen du bonheur (2015) / Crédit infographie : Florence Servan-Schreiber

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page