Où se trouve le point Nemo, le point de l’océan le plus éloigné de toute terre émergée ?

Le Point Nemo, bien plus qu'une simple coordonnée, c'est le pôle maritime d'inaccessibilité, un lieu scientifique, mais également un point évoqué dans des œuvres cinématographiques. Plongeons dans cette énigme océanique.

Dans un film ou un documentaire, vous avez peut-être entendu parler du « Point Nemo », en vous interrogeant sur ce qu’il était vraiment. Et, malgré le film d’animation Pixar, Le Monde de Nemo, ce n’est pas l’abri de ce poisson-clown et de ses amis. Néanmoins, cela a tout de même un rapport avec le milieu dans lequel Nemo et Dory évoluent : l’océan. Ce terme scientifique, qui a tout de même une référence littéraire, nous le verrons ensuite, c’est le « pôle maritime d’inaccessibilité ». Cela ne vous éclaire probablement pas réellement sur la question. C’est l’occasion de partir à la découverte de ce point Nemo qui restera assurément quelque chose de « virtuel » pour le plus grand nombre d’entre nous. Découverte.

Le point Nemo, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le point Nemo, également connu sous le nom d’« Océan Point of Inaccessibility » (Point d’Inaccessibilité de l’Océan), est le point le plus éloigné de toute masse de terre sur la planète. C’est un endroit situé dans l’océan Pacifique, loin de toute terre émergée. Les coordonnées du point Nemo sont approximativement celles-ci : 48°52.6′ de latitude sud et 123°23.6′ de longitude ouest. Le point Nemo se trouve donc à plus de 2 700 km de toutes terres émergées. Pour avoir une idée de l’endroit où il se trouve, si vous étiez tenté par sa découverte, il est situé entre l’île Ducie dans l’archipel des Pitcairn au nord, l’île de Motu Nui au nord-ouest, l’île Maher (Antarctique) au sud et l’île Chatham, en Nouvelle-Zélande à l’ouest. Bon courage pour le dénicher.

Où se trouve le point Nemo ?
Où se trouve le point Nemo ? Crédit photo : Google Maps

Quelle est son utilité ?

Le point Nemo possède, avant tout, une utilité scientifique. En effet, en raison de son éloignement, le point Nemo est souvent utilisé comme zone de désorbitation pour les satellites, car c’est l’un des endroits les moins susceptibles d’entrer en collision avec des objets spatiaux en retombée.  De plus, cet éloignement fait aussi que les espèces sous-marines y seraient très peu développées, puisqu’elles disposent de très peu de ressources alimentaires.  D’ailleurs cette zone, n’a jamais été atteinte en bateau, elle est généralement survolée par les astronautes de l’ISS (Station Spatiale Internationale). C’est effectivement à cet endroit que les objets spatiaux en fin de vie terminent leur trajectoire. Un exemple notable est celui de la station spatiale soviétique Mir, qui a été délibérément orientée vers le pôle maritime d’inaccessibilité afin d’éviter tout dommage potentiel sur terre résultant des débris générés lors de son entrée dans l’atmosphère. La Station Spatiale Internationale qui doit être démantelée cette année, finira aussi au point Nemo. Sans que l’on sache d’ailleurs réellement l’impact de ce cimetière marin sur le reste de l’Océan Pacifique ?

Un point Nemo souvent évoqué au cinéma !

Son nom, déjà, évoque un certain capitaine, celui du roman « Vingt Mille Lieues Sous Les Mers » de Jules Verne. Le capitaine Nemo était, en effet, un marin solitaire fuyant les humains à bord de son célèbre Nautilus. Le film Gravity (2013) se déroule principalement dans l’espace, mais présente également une scène près du point Nemo. Un autre film, Pacific Rim (2013) met en scène des combats de robots géants contre des monstres marins. Le point Nemo est mentionné comme l’emplacement dans lequel certaines batailles ont eu lieu. Connaissiez-vous l’existence du Point Nemo ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page