Insolite

Surgères : cette entreprise fabrique des abris de secours en enterrant des containers maritimes

Le Refuge dans mon Jardin serait la première entreprise française à construire des abris enterrés à base de containers... Salle de cinéma, coffre-fort, abri anti-nucléaire, tout est possible dans ces containers de 15 m².

Nous voyons de plus en plus de maisons containers qui poussent dans les jardins… Le container maritime, cet objet qui ne paie pas de mine et qui ne se recycle pas ou peu, devient un matériau très prisé des nouveaux constructeurs… Ils sont très résistants, parfaitement étanches, facile à installer et à aménager et moins chers qu’une construction traditionnelle. A Surgères, en Charente-Maritime, une jeune femme de 32 ans, Florence Sanner a décidé d’en faire sa matière première grâce à sa jeune entreprise : Un refuge dans mon jardin … Attention, elle ne construit pas des maisons containers aériennes ! Elles les enterrent pour en faire des abris, des coffres-forts ou des caves… Et avec la crise actuelle, elle pourrait bien en faire des abris pour les survivalistes… Présentation.

Un refuge dans mon jardin c’est quoi ?

Florence Sanner est une jeune femme de 32 ans, spécialisée dans la construction d’abris en containers enterrés. La jeune entrepreneuse, ancienne ingénieure mûrit ce projet depuis trois ans. Interrogée par Amélia Chabot, journaliste indépendante pour la Parisien, la jeune femme précise que sa clientèle n’est pas forcément celle que l’on croit pour des abris de ce type… De prime abord, ces abris enterrés se destineraient plutôt aux survivalistes et aux adeptes de la théorie de l’effondrement. Dans les faits, les clients souhaitent plutôt enterrer une cave (évidemment), un cuve d’eau potable ou encore un coffre-fort…

L'installation technique de l'abris en container
Crédit photo : Refuge dans mon jardin (capture d’écran)

Que propose Un refuge dans mon jardin ?

L’entreprise basée à Surgères propose à ses clients d’enterrer un container maritime, et de l’aménager en fonction de ses souhaits. Les containers même sous terre peuvent être équipé pour avoir l’eau, l’électricité, une douche… Ensuite, le container est livré chez le client, un terrassement est effectué, le container est enterré puis recouvert d’une coque en béton armé puis de végétation… Une fois terminé, le propriétaire dispose d’une pièce souterraine supplémentaire qui peut passer complètement inaperçue de l’extérieur c’est le but du concept. La pièce est accessible par une sorte de bouche d’égout … Une maison de hobbit faite d’un container ? C’est un peu le concept en fait !!

À LIRE AUSSI :  Placée dans une arrière-cour, cette petite maison container (réalisée sur mesure) est juste parfaite !

Pourquoi avoir un container enterré ?

Le premier container vendu par Florence était pour un couple d’infirmier et de professeure des écoles… Des gens loin de toute théorie de l’effondrement ou survivalistes. Ses premiers clients souhaitaient se protéger, mais pas forcément d’une guerre, juste avoir un coin où s’isoler des bruits extérieurs… Et quoi de mieux que d’être sous terre pour « entendre le silence » ! Bien sûr, la jeune entrepreneuse a pensé ses containers enterrés pour faire face à une possible catastrophe… Les containers sont très résistants et parfaitement étanches, et quand elle a lancé son entreprise, elle pensait plutôt à la protection contre les fuites radioactives. Avec ce type de containers, il est tout à fait possible de s’isoler en attendant que le nuage radioactif passe. En 1986, on nous avait laissé penser que celui de Tchernobyl s’était arrêté aux Alpes !!!

Un container enterré
Crédit photo : Refuge dans mon jardin (capture d’écran)

Combien ça coûte cet abri souterrain ?

En trois ans, la jeune femme a déjà reçu une cinquantaine de demande pour des containers enterrés… Avec la crise géopolitique majeure que nous connaissons actuellement, les demandes risquent d’exploser… Le premier container sera livré l’été prochain pour un coût de 60 000€ pour un abri équipé de 15 m². Les prix varient évidemment en fonction de ce que deviendra la pièce (salle de cinéma, cave, coffre-fort, studio de jardin…) ! Si vous souhaitez découvrir le concept, Le refuge dans mon jardin sera présent au Salon du Survivalisme, porte de la Villette à Paris du 20 au 22 mai 2022. Intéressés par le concept d’un abri souterrain dans votre jardin ? Voici comment contacter Un refuge dans mon jardin : Sur la page contact du site Un refuge dans mon jardin, vous trouverez tous les éléments pour contacter l’entreprise.

Source
Leparisien.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

6 commentaires

  1. Le conteneur maritime est contrairement à ce qui écrit entièrement recyclable. Pas de plastique, que tu métal et du bois en plancher. 60000 euros pour une pièce enterrée, c’est tres très cher. Un conteneur que l’on appelle dernier voyage de 21 pieds, soit environ 15 m2 coûte entre 1000 et 2000 euros ht. De plus, si le conteneur n’est pas entièrement protégé contre la corrosion, en 5 ans vous aurez un tas de rouille. Pour moins cher et plus discret quand vous faites construire une piscine, vous faite un trou plus profond et construire une pièce en béton pour bien moins cher . Mais bon, rien n’arrête les survivalistes et les crédules.

  2. Bonjour, je pense plus à une monté des eaux que une guerre nucléaire. Savez-vous que certains terrains ont de l’eau à partir de un mètre cinquante, dans ses cas là comment faite vous ?

  3. Pour la montée des eaux, les scientifiques ont fait une étude sur la fonte des glaces. Si tous les glaciers du monde fondaient l eau monterait a plus de 150 m de hauteur donc c est la base du lieu où installer son refuge enterré. 60000 euros c est très très cher, trop cher, mieux vaut faire une piece enterrée ou acheter un container le traiter pour la rouille, l isoler, se l aménager soit même.

  4. 1000 à 1500 € pour 1 contenaire de 15 m² que vous achetez vous-même (voir 2 ), vous creusez vous même un trou beaucoup plus grand, (de quoi faire un coffrage en béton armé de 1 mètre d’épaisseur de chaque côté du contenaire, ainsi que dessus.
    Bien sûr vous traitez bien les contenaires contre la rouille, vous équipées ça vous-même avec du matos de récupération que vous recyclez, un générateur d’électricité, plus un stock d’eau potable et de nourriture lyophilisé ou denrées non périssables, etc….Et le tour est joué et ça vous revient moins cher.
    NB: lorsque vous coulez le béton armé autour du contenaire, n’oubliez pas de laisser un trou pour faire une entrée , il y en.a qui sont foutus d’oublier cela .
    Cordialement

  5. En plus du prix je reste très sceptique sur les solutions techniques qui sont proposés avec pour des soit disant après anti atomiques. Quid de l’eau, de l’air et de l’électricité ? Une vidéo de présentation trouver ailleurs explique de l’électricité par groupe électrogène ( pourquoi pas) ou panneau photovoltaique. Dans ce dernier cas il faut qu’on m’explique comment ces panneaux vont résister à une attaque nucléaire ( tant le souffle de l’explosion que l’onde electromagnétique qui va les détruire.)
    Et le top du top, l’eau : récupération de l’eau de pluie. Sauf qu’en cas d’explosion nucléaire ( guerre ou accident) les sols sont pollués et l’eau qui va ruisseler sera donc radioctive donc mortelle.
    Bref pas au point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page