Insolite

Tinder, un développeur crée un bot pour repérer et séduire des femmes à sa place

Utiliser l’intelligence artificielle pour trouver l’amour ? Un développeur belge a décidé de le faire. Il a mis au point un bot auquel il a confié la gestion de son compte Tinder. Résultat : il est désormais en couple et heureux !

Souvent, quand on est timide, même engager la conversation sur les réseaux sociaux n’est pas évident. Pour ce genre de personne, c’est encore plus difficile de s’exprimer sur les sites de rencontres ! Sur l’application de rencontres Tinder, un développeur belge du nom de Robert Winters a décidé de confier son profil à une intelligence artificielle.

Winters a développé un bot qui agit à sa place sur son compte Tinder. L’intelligence artificielle se charge d’analyser le profil des utilisatrices (goût, hobbies, physiques…), puis d’engager la conversation avec celles qui pourraient plaire à Winters.

A LIRE AUSSI :
Norvège : prisonnière de la glace, elle est sauvée en quelques minute en créant un profil sur Tinder...

Ce dernier a programmé son « Tinderbot » de manière à ce qu’il soit capable de dialoguer avec ses « matchs » à sa place, voire même de les séduire et organiser un rendez-vous pour se rencontrer et faire connaissance devant un bon café par exemple.

Pour développer son « bot matrimonial, » Robert Winters s’est basé sur un programme mis au point en 2018 par un autre développeur du nom de Jeffrey Li. Spécialement développé pour Tinder, l’outil permet d’automatiser les swipes et les matchs en fonction des goûts de l’utilisateur. Winters a décidé de pousser le concept encore plus loin en améliorant le programme de Li de manière à ce que le bot puisse non seulement repérer les utilisatrices à son goût mais également et surtout d’entamer la conversation comme une vraie personne.

Sur papier, le Tinderbot de Winters a donc tout ce qu’il faut pour faciliter la vie des grands timides sur Tinder. Il permet d’optimiser les chances de faire le maximum de rencontres intéressantes sans avoir besoin de passer un temps fou sur l’application à éplucher les différents profils. Winter a affirmé que depuis que le bot s’occupe de son compte, cela lui a permis d’obtenir jusqu’à cinq matchs par semaine !

Oui mais voilà, le programme présente malheureusement quelques défauts : à commencer par le fait qu’il était beaucoup trop exigeant sur le physique des utilisatrices à contacter. Winters a dû procéder à quelques réglages pour résoudre le problème.

Autre souci, le Tinderbot s’est montré beaucoup trop performant : il est capable d’entamer la conversation avec plusieurs centaines d’utilisatrices en même temps, ce qui a bien évidemment mis la puce à l’oreille des modérateurs et responsables de Tinder. Dès qu’ils ont découvert la supercherie, le compte de Winters a immédiatement été supprimé.

« À un moment, le bot participait à environ 200 conversations en même temps. Je pense que Tinder a rapidement compris, et m’a banni, évidemment, de la plateforme. » raconte le développeur. Il a cependant eu de la chance car avant la suspension de son compte, le bot a réussi à le brancher avec une utilisatrice qui est aujourd’hui sa petite amie.

Photo de couverture De Varavin88 / Shutterstock

Via
futurism.com
Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.
Bouton retour en haut de la page
Fermer