Voici une nouvelle qui n’est sans doute pas passée inaperçue chez les amateurs de e-sport : une IA développée par OpenAI a battu des joueurs professionnels sur Dota 2 lors du tournoi The International.

Même si ce n’est pas la première fois qu’un bot prend le dessus sur un humain – souvenons-nous de la victoire de Deep Blue sur Kasparov il y a vingt ans déjà, cette victoire montre l’avancée majeure de cette technologie.

Alors que les jeux d’échec ou de go ont des combinaisons et un cadre limité, les jeux vidéo comme Dota 2 laissent une grande place à l’imprévisible. Retour sur les projets récents d’IA qui surpassent déjà l’intelligence humaine.

L’IA Deepmind de Google

Cette année a marqué la première défaite du champion du monde de Go, Ke Jie, contre AlphaGo, l’intelligence artificielle développée par Google DeepMind. Malgré des « coups parfaits » de la part du jeune homme, l’IA a réussi à le pousser à l’abandon. Une telle performance n’était pas attendue avant dix à vingt ans d’après les experts en IA. Désormais, l’équipe de chercheurs se tourne vers les jeux vidéo, et notamment Starcraft II, afin de faire avancer les recherches sur l’apprentissage machine. Ainsi, DeepMind joue depuis août dernier contre de vrais joueurs en temps réel afin d’apprendre à résoudre des problèmes complexes. Car même si le but final du jeu est de battre son adversaire, le joueur doit également prévoir ses ressources, remplir des missions annexes, et se déplacer à l’aveuglette : un brouillard de guerre réduit la vision des joueurs. C’est justement ces informations incomplètes qui intéressent les chercheurs de DeepMind. L’objectif est de voir si l’IA développera un algorithme plus intelligent et surtout plus flexible face à des conditions de jeu instables.

L’OpenAI d’Elon Musk

Une des startups les plus prometteuses dans le domaine de l’intelligence artificielle est OpenAI, fondée en 2015 par Sam Altman et Elon Musk. Leur but est de créer une AI sûre et pacifiste. En effet, l’intelligence artificielle est un peu la Boîte de Pandore de l’humanité. On sait qu’il est dangereux de l’ouvrir pour de nombreuses raisons éthiques listées par 1&1, et pourtant on ne peut s’empêcher de continuer les recherches dans ce domaine. Ainsi, OpenAI s’est fait remarquer dernièrement en battant les meilleurs joueurs de Dota 2 au monde.

Comme l’explique un des fondateurs du programme, Greg Brockman, il n’a fallu à l’IA que deux semaines de jeu entre elle et elle-même pour découvrir les stratégies développées par les joueurs humains. Son objectif n’était pas d’apprendre à jouer au jeu, mais de littéralement gagner le jeu. OpenAI a su reproduire seule l’intuition et la réactivité des meilleurs joueurs de Dota 2 face aux changements de situation inattendus. Mais cette victoire écrasante de l’AI est à prendre avec des pincettes puisque le bot ne peut jouer qu’à un contre un, au lieu de cinq contre cinq. Et surtout, il a été battu plus de 50 fois lors du tournoi ! En effet, les joueurs ont étudié son mode de fonctionnement et ont exploité ses faiblesses. Ce revirement de situation montre que l’intelligence artificielle a encore ses limites … du moins dans le monde des jeux vidéo.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1