Lifestyle

Cette “maison de Hobbit” écologique et autosuffisante n’a couté que 3 400€ à construire (avec plans)

En quatre mois, sans aucune connaissance, avec très peu d'argent mais beaucoup de détermination, un couple gallois a construit sa maison de hobbit avec des matériaux de récupération.

Les habitats insolites sont devenus des biens très recherchés, que ce soit pour des vacances ou pour s’y installer. Et parmi eux, il en est un qui attire les constructeurs en herbe, et accessoirement les fans du Seigneur des Anneaux… Nous voulons bien sûr parler des maisons de hobbit, nichées dans la terre et qui peuvent se construire aussi bien avec des matériaux de récupération que des matériaux neufs. Mais la récup’, c’est l’option que Simon Dale et Jasmine Saville, un couple de gallois, a choisi pour sa maison de hobbit. Leur petite demeure familiale creusée sur le flanc d’une colline ne leur a coûté que 3000£ (3500€). Visite guidée de la charmante maison de Simon et Jasmine !

Une auto-construction sans connaissance

Avant d’entreprendre la construction de sa maison de hobbit, M. Dale précise qu’il n’avait aucune connaissance particulière en menuiserie ou en architecture, juste l’envie de construire sa maison de hobbit ! Pour la menuiserie, le couple a donc récupéré des palettes, chutes de bois, et divers matériaux provenant de bennes à ordures. Quant à l’alimentation en eau, ils avouent avoir détourné une source voisine… Les travaux ont duré quatre mois, pendant lesquels la famille campait sur le site, sans confort ni commodités. Pour l’auto-constructeur, bâtir à partir de déchets ou de récupération élimine les profits que font les vendeurs. De plus, il affirme que les matériaux qu’il a utilisés sont tous naturels, et qu’ils ne sont pas dangereux contrairement à certains utilisés pour des bâtiments modernes. Une philosophie qui s’entend, même si elle peut sembler un peu radicale !

La maison de Hobbit de Simon Dale
La maison de Simon Dale. Crédit photo : Simon Dale (Creative Commons Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 License)

Les matériaux qu’ils ont utilisés

Outre les escaliers, portes et fenêtres qui se trouvent dans sa maison, et proviennent tous de récupération, le couple a utilisé la chaux pour enduire sa maison, souvent privilégiée sur ce type de chantier, pour son côté écologique et facile à poser. Pour les fondations et le plancher, ce sont des palettes qui ont servi à consolider la structure. Et pour le toit, il a choisi des bottes de pailles recouvertes de feuilles de plastique pour le rendre étanche… Le plastique n’est pas forcément écologique, mais cela reste peut-être un détail largement compensé ailleurs.

À LIRE AUSSI :  Maison en A : un architecte met à disposition des plans pour l'autoconstruction à moins de 1800€

Galerie photos (cliquez pour agrandir)

Idem pour l’intérieur de la maison, isolé avec des bottes de paille empilées sur des murs en pierre sèche, et retenues par des morceaux de noisetiers taillés. Pour aller au bout de leurs convictions écologiques, le couple a installé des toilettes à compost, un réfrigérateur souterrain et des panneaux solaires pour l’énergie. Enfin, le terrain leur a été donné par le propriétaire en échange de travaux d’entretien.

Une maison de hobbit déjà construite par un professionnel ?

Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un auto-constructeur, mais que vous rêvez de vivre dans une maison de hobbit, deux solutions s’offrent à vous:

  • Dénicher une maison de hobbit comme celle de Rodolphe, qui se situe à Saint-Affrique en Occitanie: la Maison de Hobbit « Les Petits Bonheurs » nichée au fond d’un jardin sauvage à laquelle vous accéderez par un chemin pentu vous accueillera pour un moment dépaysant et ressourçant !
  • Faire appel à NaturaDream, une entreprise située dans les Hautes-Pyrénées, qui s’est spécialisée dans la construction de ces maisons de hobbit. Faire appel à un professionnel vous coûtera forcément plus de 3500€ pour votre maison, mais vous aurez un résultat magnifique… Et vous n’aurez qu’à y poser vos valises !

Les plans

Source
simondale.net

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

6 commentaires

  1. Bonjour lozach,
    Je pense que niveau règlementation c’est la même que pour toute construction : il faut voir si la commune n’a pas de plan d’urbanisme strict (auquel cas tout ce qui n’est pas exactement conforme “ne passera pas” -ref Gandalf -). Et ensuite il faut demander un permis de construire.
    Pour en savoir plus je pense que la société citée dans l’article, “naturadream” sera en mesure d’y répondre (et cette société est en France).
    De toute façon il faut que quelqu’un face les plans, ne s’improvise pas architecte qui veut (ça aussi il y a des réglementations, dont l’obligation de raccordement au tout a l’égout dans certaines communes).
    Bonne journée ☀️

  2. ouais naturadream je m’étais renseigné, et c’est pas la peine : les couts sont largement prohibitifs genre 200000€ mini pour une maison digne de ce nom.

  3. Dommage qu il n a pas acheté le terrain car la maison appartient au propriétaire du terrain
    Mais très belle réalisation

  4. Pour compléter toutes les infos, qu’elle est la situation sociale de ce couple ? Que font -ils ? Travail ? Dans quel environnement vivaient ils avant ? Qui est le bienfaiteur du prêt du terrain ? Comment trouver tout les matériaux, dire que c’est de la récup n’est pas suffisant, on constate des bois aux formes très particulières.
    Suivant toutes ces questions, est ce vraiment possible pour tout le monde ?? Ah ah…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page