Les Tiny Houses « Festi Box » de l’entreprise Ideal Tiny (44) s’installent au HellFest 2024

Du 27 au 30 juin, Clisson accueille le HellFest, le rendez-vous incontournable des fans de métal. Cette année, une nouveauté attire l'attention : les festivaliers peuvent désormais séjourner dans des tiny houses, une initiative répondant à une demande croissante de confort et de praticité.

Si vous vous trouvez du côté de Clisson en Loire-Atlantique du 27 au 30 juin prochain, c’est probablement pour assister au HellFest, un festival que Wikipédia qualifie de musiques extrêmes ! En réalité, c’est le rendez-vous annuel de près de 200 000 festivaliers, fans de métal alternatif, de Heavy métal et de hard-rock ! Le HellFest, fondé en 2006 par Ben Barbaud et Yoann Le Nevé est le plus grand festival de métal en Europe et le premier en France ! Lors de l’édition 2024, les festivaliers pourront se loger dans des tiny houses, une demande des participants, qui en fait cependant réagir d’autres… Pourquoi les tiny houses investissent-elles le HellFest cette année ? Je vais tout vous expliquer.

Les tiny houses débarquent au HellFest

Cette année, les festivaliers peuvent de louer une tiny house pour quatre personnes durant les cinq nuits du festival. L’idée étant que les participants puissent se reposer la nuit du 26 juin, pour affronter les 4 jours de folies. La cinquième nuit étant celle du repos après la fête, afin peut-être de reprendre la route, reposé, et débarrasser des relents d’alcool*. Ne m’invectivez pas, tous les festivaliers ne boivent pas, mais il est impossible de nier la présence d’alcool dans ce type d’événements. La bière y coule à foison ! Le problème selon un festivalier, ce serait le prix. Dans une interview accordée au journal Ouest-France, l’un d’eux s’exprimait ainsi : « il va falloir faire un prêt, à ce prix-là, on repart avec la tiny house » ? Et, effectivement, toute proportion gardée, je trouve le prix quelque peu prohibitif : 2 450 pour quatre personnes durant cinq nuits pour l’expérience tiny house dans l’Easy Camp du HellFest.

L'intérieur d'une Tiny House « Festi Box ».
L’intérieur d’une Tiny House « Festi Box ». Crédit photo : Ideal Tiny

Pourquoi des tiny houses au HellFest ?

Les organisateurs du festival expliquent que la présence des tiny houses est une demande des festivaliers. Ils veulent pouvoir conserver leur confort, profiter de la fête, et se reposer entre deux concerts. Pour ce faire, les organisateurs ont fait appel à l’entreprise locale Ideal Tiny située au Bignon (44) et proposent des tiny houses disposant uniquement de quatre lits et de rangement. Les organisateurs expliquent que les tiny houses ne disposent pas de sanitaires, et que les locataires devront utiliser ceux du camping. L’avantage étant que ces tiny houses ferment à clé, permettant aux visiteurs de ranger leurs affaires en sécurité. Cette demande émanait notamment de voyageurs venus de l’étranger avec de nombreux bagages dont ils ne savaient que faire en arrivant sur les lieux du festival.

Bientôt dans d’autres festivals ?

Ideal Tiny a initié elle-même les démarches auprès de l’Hellfest en début d’année pour la conception de 32 logements, avec des plans validés par le festival avant le début des travaux en mai. Ces nouvelles installations, désormais intégrées sur le site du camping, restent la propriété de leur constructeur. Concrètement, les tiny houses sont louées exclusivement pendant la durée du festival, une condition posée par le directeur Denis Lelièvre : « Nous aurions eu du mal à être rentables en nous limitant au seul Hellfest. L’idée était donc de viser d’autres événements. » Le festival de Clisson était lui-même en contact avec d’autres organisateurs pour trouver des intéressés.

Des tiny houses à la demande des festivaliers pour l'hébergement.
Des tiny houses à la demande des festivaliers pour l’hébergement. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

C’est le cas du festival V and B Fest, des Vieilles Charrues et même des 24 Heures du Mans, ce qui a donné à Ideal Tiny le coup d’envoi pour commencer la construction. On peut regretter néanmoins que les tiny houses s’adressent à un public particulièrement aisé… 2 450 € pour 4 personnes, cela revient tout de même à 612,50 € par personne, et il faut ajouter le tarif d’entrée du festival : 329 € pour les 4 jours ! L’idée est sympa, mais le premier festival de métal en Europe ne se paierait-il pas au prix fort ? Plus d’informations sur ces tiny houses : Ideal Tiny. Que pensez-vous de cette initiative ? Nous serions ravis de lire vos impressions ou de connaître votre expérience à ce sujet. Et, si vous constatez une erreur dans cet article, n’hésitez pas à nous l’indiquer. Vous pouvez cliquer ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonnés nous suivent sur les réseaux, pourquoi pas vous ?
Abonnez-vous à notre Newsletter et suivez-nous sur Google Actualité et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
Ouest-france.fr
Source
hellfest.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page