Mobile / Smartphone

Donald Trump veut bannir définitivement l’application TikTok aux USA

Le numéro un des Etats-Unis se met en travers des pourparlers entre Microsoft et TikTok

A l’instar de Huawei, le président des Etats-Unis ne porte vraiment pas TikTok dans son cœur. Et ce, pour la même raison : les accusations selon lesquelles le réseau social pourrait mener des activités d’espionnage pour le compte la Chine.

Alors que Microsoft menait des négociations en vue de s’approprier la célèbre application, et ainsi la ramener sur le territoire américain, Donald Trump a été ferme sur la question : Cette acquisition n’aura pas sa bénédiction.

TikTok banni des Etats-Unis à compter de ce mois d’août ?

D’après les informations de TechCrunch, le président des Etats-Unis aurait déclaré aux journalistes le vendredi 31 juillet 2020 à bord de l’Air Force One qu’il pourrait utiliser « des pouvoirs économiques d’urgence » ou sortir « un décret » pour interdire TikTok aux Etats-Unis. Plus que des menaces, Donald Trump a déclaré à The Hill qu’il pourrait faire appliquer cette interdiction dès le samedi 01er août.

Apparemment, ces paroles du président des Etats-Unis ont fait suite à la publication de certaines informations selon lesquelles Microsoft envisagerait d’acheter TikTok. Le réseau social, âgé seulement de trois ans, pèserait déjà 50 milliards de dollars et sans la remarque acide de Trump, les deux entreprises auraient déjà pu trouver un accord le lundi 03 août 2020, rapporte le Wall Street Journal. Mais même pour une acquisition du réseau social par une entreprise américaine, Donald Trump est contre ! Il aurait clairement indiqué aux journalistes qu’il n’autoriserait pas une société américaine à s’approprier TikTok.

Les bonnes actions de TikTok ne comptent visiblement pas aux yeux de Trump

TikTok de son côté, a expliqué via un porte-parole que les inquiétudes à son sujet sont infondées et que bien loin de représenter une menace pour les Etats-Unis, TikTok pourrait au contraire représenter une aubaine. Le réseau social détaille ainsi que :

« 100 millions d’Américains viennent sur TikTok pour se divertir et interagir, en particulier, pendant cette période de pandémie. Nous avons embauché près de 1.000 personnes dans notre équipe américaine cette année seulement et nous sommes fiers d’embaucher 10.000 autres employés dans des emplois très rémunérateurs aux Etats-Unis. Notre fonds d’un milliard de dollars soutient les créateurs américains qui conçoivent des moyens de subsistance à partir de notre plateforme. »

À LIRE AUSSI :
Application : Ben Le Koala apprend les gestes barrières aux enfants de manière ludique... et c'est gratuit !

Par ailleurs, le réseau social assure qu’il a déjà pris de nombreuses décisions pour justement éviter toute association à la Chine. Par exemple, Kevin Mayer, l’ancien PDG de Disney, a été nommé PDG de TikTok et quatre des cinq sièges du conseil seraient « contrôlés par certains des investisseurs mondiaux les plus respectés au monde » à l’instar de William Ford, Philippe Laffont, Neil Shen et Arthur Dantchik. Zhang Yiming est quant à lui le fondateur et le PDG de ByteDance, la société mère de TikTok et le président du conseil d’administration de TikTok.

Pour rassurer les régulateurs, TikTok a aussi souligné que les données de ses utilisateurs américains sont stockées aux Etats-Unis et qu’il y a plusieurs contrôles stricts pour les employés qui y ont accès. Mais, décidément, ces efforts ne suffiront pas à la faire entrer dans les bonnes grâces de Trump, qui a visiblement entraîné le réseau social au cœur de son différend avec la Chine.

Photo de couverture XanderSt (gauche) – Drop of Light (droite) / Shutterstock

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 
Bouton retour en haut de la page