Mobilité / Santé

Au début moqué, le nom sur le calot permet aujourd’hui de sauver des vies dans les blocs opératoires

Les personnels soignants sont nombreux autour d'un patient et parfois ils ne se connaissent pas tous... Pour remédier au problème, et gagner du temps pour identifier ses collègues, le Dr Rob Hackett inscrit son nom et sa fonction sur son bonnet... Cela devient le #TheatreCapChallenge à travers le monde !

Lors d’une intervention chirurgicale, il n’est pas toujours facile de savoir qui est qui ! Des blouses bleues, blanches ou vertes vous tournent autour mais on ne sait pas qui fera quoi ? Nous sommes censés avoir déjà rencontré le chirurgien ou l’anesthésiste.

Pourtant, il est parfois difficile de les reconnaître lorsqu’ils portent leurs masques chirurgicaux ! Qui n’a jamais essayé de lire le petit badge de celui qui se penche au-dessus de votre tête ?  Pour remédier à cette déshumanisation des blocs opératoires, un anesthésiste australien a eu l’idée d’écrire son nom sur son calot ! Cette initiative est devenue le défi #TheatreCap ! Explications.

À LIRE AUSSI :
les crèches de la ville de Paris fourniront exclusivement du lait bio aux enfants

Même si, au départ la décision de Rob Hackett a été perçue comme maladroite, elle se révèle finalement une excellente idée. En inscrivant son prénom et sa fonction sur les calots le corps médical évite toute confusion pour le patient et le rassure. Cette initiative a finalement été reprise dans le monde entier. Des études menées aux Etats-Unis ou en Angleterre prouvent qu’il y a moins d’erreurs humaines grâce à ce simple nom inscrit.

Et si cela pouvait sauver des vies ?

Tout le monde y gagne avec cette petite astuce. Pour le patient, il est rassurant de savoir qui est qui ! Pour l’équipe médicale qui n’est pas toujours la même auprès de chaque patient, cela permet d’identifier rapidement le collègue et sa fonction. Rob Hackett affirme que ce simple procédé peut sauver des vies ! Les quelques secondes perdues à identifier la bonne personne peuvent être fatales en cas d’arrêt cardiaque par exemple.

Depuis lors, l’idée du Dr Rob Hackett fait le tour du monde et les professionnels de santé envoient des selfies #TheatreCapChallenge pour soutenir le projet. Certains hôpitaux font imprimer les noms des docteurs, infirmières ou anesthésistes sur les charlottes ! Apparemment ce n’est pas encore arrivé en France et cela est bien dommage !

Via
Boredpanda
Source
Twitter. / @patientsafe3
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer