Des chercheurs de Zurich teste actuellement une prothèse transfémorale capable de soulager la douleur du membre fantôme des patients amputés, et de leur redonner une plus grande autonomie.

De nombreuses recherches portent sur la manière de redonner aux porteurs de prothèse le sens du toucher mais ces recherches concernent surtout les prothèses de bras. Depuis quelques années l’ETH de Zurich approfondit les recherches sur les prothèses de jambes, notamment pour les personnes amputées au-dessus du genou.

Cette prothèse a été testée en laboratoire par deux personnes et les tests s’avèrent concluants. Les deux « testeurs » ont révélé ressentir moins de douleurs après seulement quelques minutes et pouvoir effectuer une marche plus rapide qu’avec une prothèse lambda. Voici comment cela fonctionne.


A lire également : Cette entreprise bretonne fabrique de magnifiques prothèses colorées


La prothèse imaginée par l’ETH Zurich est d’abord conçue à partir d’une jambe prothétique standard à laquelle ils ont ajouté des capteurs et électrodes pour donner une sensation de mouvement du genou à la plante du pied. La semelle est quant à elle, dotée de sept capteurs qui transmettent des signaux en temps réel via le Bluetooth. Le contrôleur utilise un algorithme et transforme la rétroaction en codes neuronaux qui permet au cerveau du patient de réagir instantanément.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Calvitie : cette casquette "électrique" aide les cheveux à repousser

Vidéo : Ressentir les jambes améliore la santé des amputés

La douleur du membre fantôme est désormais bien connue et reconnue. Le membre manquant est toujours reconnu par le cerveau et provoque des douleurs plus ou moins intenses au patient. Toutes les parties du corps amputées (sein, jambe, main) peuvent être responsables de cette douleur chez les patients.

Selon les informations du site Engadget, cette prothèse n’a pu être testée qu’en laboratoire, mais les chercheurs espèrent pouvoir approfondir leurs tests afin qu’elle devienne accessible au grand public. Soulager les douleurs du membre fantôme et redonner un peu plus d’autonomie et de vitalité aux personnes amputées est leur principal objectif. Souhaitons qu’ils y parviennent rapidement !

Photo de couverture de LightField Studios / Shutterstock