Santé

Comment faire une cure de sève de bouleau ?

La récolte de la sève de bouleau bat son plein... Et c'est maintenant qu'il faut en faire une cure pour profiter de sa fraîcheur et du nouveau cru ! Mais encore faut-il savoir comment et pourquoi l'utiliser

Il y a quelques semaines, nous vous parlions des bienfaits de la sève de bouleau ! Depuis l’arrivée du printemps, ce produit naturel fait le buzz sur les réseaux sociaux ! Ce produit assez méconnu se récolte au printemps directement sur le tronc de l’arbre. Il faut savoir que la récolte de la sève de bouleau ne blesse pas l’arbre.

Les producteurs percent l’écorce et récoltent la sève brute lorsque celle-ci monte vers le sommet… La sève de bouleau est brute et ne doit rien comporter d’autre. Reminéralisante, détoxifiante, bénéfique pour les cheveux et la peau, aide à l’amincissement, la sève de bouleau regorge de qualité… Encore faut-il savoir comment l’utiliser.

Comment faire une cure de sève de bouleau ?

Nous ne reprendrons pas la totalité des bienfaits de la sève de bouleau puisqu’elles vous sont expliquées dans l’un de nos précédents articles. En revanche, nous allons vous expliquer comment l’utiliser. Une étude de l’université de Rzeszow en Pologne, revient également sur les bienfaits de la sève de bouleau.

Victoria Renaud-Foughali, conseillère spécialisée en phytothérapie et dirigeante de l’herboristerie Millymenthe située à Milly La Forêt (91) explique qu’il existe deux sortes de sève de bouleau : la sève fraîche et la sève stabilisée.

La sève fraîche

La sève fraîche est récoltée par des artisans et se consomme dans les 3 ou 4 semaines maximum. Elle se conserve au réfrigérateur. Si vous la buvez au tout début de la récolte, elle n’a pas vraiment de goût, mais au bout de quelques jours, une biofermentation s’opère.

Elle prend alors un goût plus prononcé, mais c’est à ce moment-là qu’elle est la plus bénéfique. Il est alors conseillé d’y ajouter du jus de citron bio. La spécialiste conseille une cure de 3 semaines au maximum et 10 jours au minimum. A raison de 150 à 250 ml de sève de bouleau fraîche à jeun, avant le petit-déjeuner.

Comment faire une cure de sève de bouleau ?
Elle se conserve au réfrigérateur. Crédit photo : Shutterstock / Ausra Barysiene

La sève de bouleau stabilisée :

Pour pouvoir la conserver plus longtemps, la sève fraîche est stabilisée avec de l’alcool végétal, du jus de citron ou encore des bourgeons. Elle peut donc être consommée toute l’année sans qu’elle n’ait besoin d’être conservée au réfrigérateur.

Les vertus de la sève stabilisés sont les mêmes que pour la sève fraîche, même si les principes actifs sont un peu moins « virulents ». Pour la sève stabilisée, il faut en diluer 3 bouchons dans un litre d’eau et boire le litre au cours de la journée pendant 10 jours.

Comment faire une cure de sève de bouleau ?
La sève de bouleau stabilisée. Crédit photo : Shutterstock / 13Smile

Les contre-indications à la sève de bouleau

Même s’il s’agit d’un produit naturel, il y a tout de mêmes certaines pathologies qui ne sont pas compatibles avec une cure à la sève de bouleau.

  • Les allergies aux dérivés salicylés car le bouleau est un arbre allergisant. Les allergies au bouleau sont connues par les patients atteints généralement.
  • Les personnes atteintes de pathologies rénales ne pourront prendre de la sève de bouleau car elle a un fort pouvoir drainant. Ce qui peut annuler les principes des médicaments pour les reins.
  • La sève de bouleau est fortement déconseillée aux patients sous chimiothérapie, pour les mêmes raisons que pour les pathologies rénales. En revanche, il est possible d’en boire après traitement complet, pour nettoyer le corps justement. Avec un avis médical obligatoire évidemment !
  • Les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas prendre de sève de bouleau car elle est drainante. Et la sève stabilisée contient un peu d’alcool, interdit aux femmes enceintes. La sève de bouleau est également déconseillée chez les enfants.

Si vous décidez de tenter l’expérience de la sève de bouleau, choisissez-là fraîche ou stabilisée, mais bio et issue de production française absolument !

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. Cet article aurait dû partir se voir publié plus tôt. En effet, il ne faut pas recolter la sève quand les feuilles du bouleau ont commencé d’apparaître ! Hors, c’est déjà bien le cas!
    La période idéale s’étend de fin février à fin mars, que ça soit au niveau de la qualité de la sève ou encore pour ne pas nuire à l’arbre qui a ensuite besoin d’injecter toute sa sève dans ses nouvelles pousses et feuilles déployées…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page