Santé

Connaissez-vous vraiment les différents types de miel et leurs bienfaits sur la santé ?

Le miel possède de nombreux bienfaits, mais tous les miels ne produisent pas les mêmes effets sur la santé... Cependant un avis médical reste nécessaire avant de commencer une cure de miel !

Depuis toujours, nous savons que les abeilles fabriquent un nectar précieux : le miel ! Sur une crêpe, dans une infusion ou simplement à même le pot, le miel est gustativement bon ! Mais il n’est pas seulement bon pour les papilles, il est aussi bon pour la santé

Et cette pratique porte le nom d’apithérapie ! Aliment complet par excellence, le miel regorge de nombreux bienfaits : antibactériens, anti-inflammatoires, antioxydants… Un véritable allié santé absolument naturel… Mais tous les miels n’ont pas les mêmes propriétés… Evidemment relié aux fleurs butinées et donc à leurs propriétés, ils n’auront pas tous les mêmes effets sur la santé. Voici un petit guide pour s’y retrouver.

Les miels pour quels maux ?

Nous connaissons tous les bonbons au miel que nos grands-mères nous faisaient sucer contre les maux de gorge… Mais le miel a fait l’objet de nombreuses études qui prouvent ses bienfaits sur la santé.  L’apithérapie n’est pas encore reconnue en France comme une médecine douce, pourtant c’est déjà le cas en Australie, en Angleterre ou en Nouvelle-Zélande par exemple. Selon le magazine Psychologies, à Cuba, elle est même reconnue comme médecine légale.

Le miel est un aliment prisé des sportifs pour ses capacités énergétiques (310 kcal pour 100 grammes). Il améliore également le taux sanguin d’hémoglobine, la rétention de magnésium et de calcium. Nombreuses sont les pommades cicatrisantes utilisées en milieu hospitalier à base de miel de manuka plus précisément.

Connaissez-vous vraiment les différents types de miel et leurs bienfaits sur la santé ?
Quel miel choisir en fonction de vos besoins ? Crédit photo : Shutterstock / Nitr

Quel miel choisir en fonction de vos besoins ?

  • Miel d’acacia : régulateur intestinal
  • Miel de bourdaine : purgatif
  • Le miel de cerisier : diurétique
  • Miel de châtaignier : Circulation sanguine, cicatrisant, fatigue. Riche en minéraux : potassium, magnésium, baryum, manganèse.
  • Miel de chêne : complément d’oligo-éléments
  • Le Miel de Colza : riche en calcium
  • Miel de lavande : employé en cosmétique pour les savons et shampoings. Mais utile pour la cicatrisation et pour soulager les piqûres d’insecte.
  • Miel de luzerne : énergétique, le miel des sportifs et des personnes en état de fatigue ou convalescentes.
  • Le Miel de pissenlit : diurétique
  • Miel de romarin : troubles digestifs. Riche en calcium
  • Miel de sapin : maux de gorges, les fameux bonbons au miel ! Il est aussi antiseptique et diurétique
  • Le Miel de sarrasin : maux de gorge, une spécialité bretonne !
  • Miel de tilleul : Calmant (idéal avec une infusion), anxiété. Riche en potassium, calcium et manganèse
  • Miel de tournesol : favorise la circulation sanguine, contient calcium, silicium et bore.
  • Le Miel de Thym est utilisé pour sucrer les infusions du soir, car il favorise l’endormissement. Il est aussi riche en cuivre.
  • Miel de Garrigue : vertus toniques et fortifiants par sa richesse en oligo-éléments.
  • Miel d’oranger : une tuerie dans les recettes de petits gâteaux orientaux !
À LIRE AUSSI :
Quels sont les bienfaits de la gelée royale, et comment l'utiliser ?

Les contre-indications de l’utilisation du miel

Même s’il est un produit naturel, il est contre-indiqué, voire interdit chez certaines personnes souffrant de pathologies.

  • Une consommation excessive chez les enfants de moins de 12 mois, peut provoquer le botulisme, une maladie paralytique rare mais grave.
  • Les personnes allergiques au pollen ou aux abeilles, la consommation de miel peut provoquer de graves réactions comme vomissements, diarrhée ou choc anaphylactique. Le choc anaphylactique pouvant entraîner la mort.
  • Les diabétiques évidemment ne doivent pas consommer de miel. Cet aliment sucré naturellement peut faire augmenter considérablement le taux de glycémie dans le sang. Le seul moment où les patients diabétiques peuvent en consommer, c’est en cas d’hypoglycémie et encore, pas plus de 50 grammes par jour, et à consommer très lentement.
  • Enfin la consommation excessive de miel, donc de sucres pourrait favoriser les cancers du pancréas ou des maladies cardiaques. Le miel favorise la production d’insuline et pourrait également provoquer des troubles diabétiques.

Mise en garde

Quoi qu’il en soit, cet article ne constitue pas une prescription et ne remplacera jamais un avis médical éclairé. Comme tous les produits naturels, le miel possède des bienfaits mais il doit être consommer avec modération… Et avec l’assurance que nous ne possédez pas de pathologies contraires à son utilisation, et seul un médecin peut en attester.

Meilleure Vente n° 1
Les Ruchers du Luberon Bonbons au Miel 220 g 3760164750315
124 Commentaires
Les Ruchers du Luberon Bonbons au Miel 220 g 3760164750315
  • Fabrication artisanale et 100% Française

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page