Science

Ce phénomène naturel pourrait renvoyer notre civilisation moderne au XVIIIe siècle, explique la NASA

Les éruptions solaires fréquemment observées pourraient littéralement nous renvoyer au XVIIIe siècle en endommageant nos systèmes de communication.

Selon la Nasa, la Terre aurait échappé de justesse à une éruption solaire en 2012, et de nombreuses personnes avaient également déclaré que la fin du monde devait avoir lieu cette même année. Coïncidence ou pas, une tempête solaire arrivant sur la Terre pourrait avoir de lourdes conséquences pour notre société actuelle. Mais que provoquerait une éruption solaire ?

Les éruptions solaires perturbent notamment les télécommunications et les réseaux électrique sur Terre. Un véritable retour dans le temps pour notre civilisation actuelle ! La Nasa déclare qu’une éruption solaire est un phénomène “qui aurait pu renvoyer la civilisation contemporaine au XVIIIe siècle”.

Quelques conséquences d’une éruption solaire seraient une impossibilité à passer des appels téléphoniques, un GPS qui met du temps à vous localiser sur une carte ou encore des terminaux incapables d’ouvrir une page web en 3G ou 4G.

Une éruption solaire, qu’est-ce que c’est ?

En réalité, les éruptions solaires se forment fréquemment. Ce sont de petites particules émises par le Soleil, à la surface duquel on observe une sorte d’océan lumineux déchaîné; de cet « océan » émanent ponctuellement des gigantesques geysers de plasma. Ces geysers, pouvant atteindre des dizaines de millions de degrés, jaillissent alors hors du Soleil, montant à des centaines de milliers de kilomètres et à une vitesse exceptionnelle de 1 500 km par seconde.

Avec leur allure et leur température ahurissantes, les nuées de protons et d’électrons libérées par les jets de plasma détruisent violemment tout ce qui croise leur chemin !

Ces éruptions toutefois sont très fréquentes à la surface de notre étoile: l’Observatoire de Paris à recensé quatre éruptions solaires depuis le 13 mai 2013. Cependant, le nombre de ces éruptions augmentent et diminuent régulièrement, selon un cycle d’une dizaine d’années.

Un bouclier magnétique naturel

Heureusement pour nous, la Terre émet un champ magnétique capable de dévier la plupart des particules solaires. Cependant, les différents satellites gestionnaires, placés à une très haute altitude, sont moins protégés par la magnétosphère lors de tempête solaire: ils deviennent alors plus vulnérables face aux particules émises par notre astre.

À LIRE AUSSI :  Réchauffement climatique : les températures pourraient dépasser ce que l'humain est capable de supporter

“On pourrait observer des arcs électriques susceptibles d’endommager les panneaux solaires”, énumérait Guillaume Aulanier. Le satellite pourrait interpréter des messages électriques comme de fausses commandes. Et dans le pire des cas, on peut imaginer qu’un proton à haute énergie vienne frapper une microsoudure sur un composant électrique, et l’abîme, mettant ainsi le satellite hors service, détaille l’astrophysicien. Ce phénomène pourrait également brouiller tout simplement le système de transmission d’un satellite, sans vraiment l’abîmer.

Une panne de courant de 9 h au Québec

L’un des effets qui impacterait le plus notre vie quotidienne est celui qu’a connu le Québec en mars 1989: une gigantesque tempête solaire a provoqué une panne de courant de neuf heures. Ce phénomène se crée à cause du champ magnétique qui se retrouve compressé sous l’impact de la tempête. Et pour cause, lors d’une tempête solaire, des courants électriques se créent au niveau du sol, ce qui provoque des coupures de courant impressionnantes de par leur durée.

Autres phénomènes similaires

Le vent solaire émit par le Soleil en permanence influence également la qualité de nos communications téléphoniques. Lorsque celui-ci provient des pôles du Soleil, un phénomène appelé « trou coronal » se crée. Le dernier observé datant de mai 2013 avait comme particularité d’être très étendu.

Ce phénomène naturel pourrait avoir des répercussions catastrophiques pour notre planète
Crédit photo : Shutterstock /Par buradaki

La « pichenette », quant à elle, est un vent solaire puissant mais passant plus inaperçu qu’une véritable éruption solaire. Ce phénomène perturberait les communications terrestres pendant seulement quelques jours, mais sans les couper réellement.

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page