Science

Comment devine-t-on qu’on nous regarde ? La science explique le “sentiment d’être observé”

Avez-vous déjà eu l'impression qu’on vous regardait ? Il semble parfois que nous ressentions le regard d'une personne comme une sorte de sensation physique. Mais comment expliquer ce phénomène ? Voici ce que les scientifiques en pensent.

Comme disait un vieux dicton, les yeux sont le miroir de l’âme. Si vous avez déjà senti que quelqu’un vous regardait à un moment donné de votre vie, vous avez peut-être attribué cette impression à un sentiment de malaise ou à un picotement dans la nuque.

Mais selon les experts, il s’agit d’une sensation qui n’a rien de psychique. Votre cerveau se fiait seulement à des signaux. En effet, cet organe est programmé pour nous informer que quelqu’un nous observe, même si ce n’est pas le cas.

Une faculté dont la véritable origine demeure non identifiée

D’un seul coup d’œil, nous pouvons ainsi en apprendre beaucoup sur une personne, comme ses humeurs, ses intentions et sa motivation. Ce phénomène biologique est connu sous le nom de « détection du regard » ou « perception du regard ».

Des études neurologiques ont permis de savoir que les cellules cérébrales qui déclenchent cette réponse sont très précises. Les scientifiques pensent que notre faculté à scruter le regard de quelqu’un dépend d’un réseau neuronal complexe. Toutefois, contrairement à ceux des animaux, notamment les macaques, les circuits neurologiques qui en sont responsables chez l’homme restent non identifiés.

Un système complexe dans le cerveau

En effet, la vision humaine repose sur au moins dix régions cérébrales distinctes, le cortex visuel étant la plus importante. Si vous ne le savez pas encore, il s’agit d’une zone qui se trouve dans la partie dorsale du cerveau. Ce cortex est responsable de nombreux aspects importants de la vue. Les experts estiment toutefois que d’autres parties, notamment l’amygdale, contribuent aussi à la perception du regard, au point que ce dernier est parfois considéré comme un sixième sens.

« Loin d’être une PES (perception extrasensorielle, ndlr), la perception (du regard, ndlr) provient d’un système dans le cerveau chargé de détecter la direction du regard des autres », souligne le psychologue social Ilan Shrira dans un article qu’il a publié sur le site Psychologytoday en 2011.

À LIRE AUSSI :
Cette maladie rare provoque des hallucinations visuelles de Lilliputiens de quelques centimètres

Une perception facilitée par la structure de nos yeux

En plus de notre cerveau, nos yeux jouent aussi un rôle important dans la détection du regard des autres. Notre structure oculaire se différencie effectivement de celle de presque toutes les autres espèces. Nos pupilles et nos iris sont plus foncés que la partie blanche du globe oculaire, appelée sclère (ou sclérotique).

Ce contraste rend le regard d’autrui très facile à observer. La plupart des animaux ont une sclère moins visible. Cela constitue bien évidemment un avantage pour les prédateurs qui ne veulent pas que leurs proies sachent où ils regardent.

« La stratégie la plus sûre »

Mais comme le souligne le professeur de psychologie Colin Clifford de l’Université de Sydney dans une étude publiée en 2013, il n’est pas nécessaire d’observer directement quelqu’un pour savoir s’il nous regarde ou non. Le chercheur a testé cela sur plusieurs personnes.

Il a découvert que lorsqu’on ne peut pas déterminer la direction d’un regard, par exemple à cause de l’obscurité ou la présence de lunettes de soleil, on a tendance à penser qu’on nous observe.

Pourquoi arrivons-nous à "sentir" quand quelqu'un nous observe ?
Un instinct de survie. Crédit photo : Shutterstock / yamel photography

Il est évident que dans de telles situations, on se fie généralement à la position de la tête ou du corps de la personne. Clifford pense cependant que notre cerveau nous informe que nous sommes surveillés, juste au cas où il y aurait une interaction potentielle.

« Un regard direct peut signaler une domination ou une menace, et si vous percevez quelque chose comme une menace, vous ne voudriez pas le manquer », a-t-il déclaré, rapporte Healthline. « Donc, le simple fait de supposer qu’une autre personne vous regarde peut être la stratégie la plus sûre ».

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page