Comment peut-on voir la courbure de la Terre ? (spoiler : avec des éolienne offshores)

La courbure de la Terre peut être observée grâce à l’effet d’occultation qui se produit en contemplant un parc éolien ou un bateau qui rejoint le large, depuis une plage. Il est également possible de l’admirer en optant pour une offre de tourisme spatial.

Il est réjouissant de constater que le nombre de partisans de la « Terre plate » ne semble pas augmenter avec les années. Seulement 2 % de la population est catégoriquement attachée à cette croyance, explique le site geneve.ch, tandis que 16 % paraissent demeurer encore indécis. Contempler la courbure de la Terre est une preuve indiscutable qui nous permet d’affirmer que la terre est ronde. Cependant, celle-ci peut difficilement être observable, en raison de la circonférence de plus de 40 000 km de notre planète. Pour la voir plus aisément, la meilleure solution est de se rendre en pleine mer et de se focaliser sur des objets relativement éloignés du rivage, tels que des bateaux ou des parcs éoliens offshore. Ces structures peuvent mettre en évidence la courbure de la Terre grâce à leur hauteur, mais également à leur forme élancée. Parmi les nombreux parcs qui permettent d’observer la rotondité de notre planète, nous pouvons citer celui de Thorntonbank.

Un parc éolien pour voir la courbure de la Terre

En bord de mer, l’horizon dégagé permet de contempler plus facilement la courbure de notre planète. En observant des objets situés au loin, tels qu’un parc éolien, on peut apercevoir le phénomène appelé effet d’occultation. En s’éloignant du rivage, les éoliennes semblent s’enfoncer dans la mer, leur base disparaissant progressivement avant leur sommet. D’autre part, en s’approchant, elles émergent de l’horizon et leur partie inférieure devient de plus en plus visible. Dans le cas d’un bord de mer qui ne présente aucun parc éolien, il suffit d’observer les bateaux. En rejoignant le large, ils semblent couler petit à petit avant de disparaître complètement, cachés par la courbure de la Terre. À titre d’information, l’effet d’occultation est un phénomène que les scientifiques et les éducateurs utilisent pour prouver la rotondité de notre planète.

Le parc éolien de Thorntonbank caché par la courbure de la terre, vu à une distance de 50 km.
Le parc éolien de Thorntonbank caché par la courbure de la terre, vu à une distance de 50 km. Image d’illustration. Crédit photo : Lieven, CC BY-SA 4.0 Wikipedia Domaine public

Rejoindre un point élevé pour observer la courbure de la Terre

Pour mieux observer la courbure de la Terre, se rendre à un point de vue élevé peut être une excellente solution. Toutefois, il est important de noter que voyager à bord d’un avion de ligne ou atteindre le sommet d’une montagne ne suffit pas pour admirer la rotondité de notre planète. Il faut s’élever jusqu’à une vingtaine de kilomètres d’altitude pour contempler la courbure terrestre.

Pour ce faire, il est possible d’opter pour une offre de tourisme spatial telle que celle de Virgin Galactic ou World View. Basée en Arizona, l’entreprise World View propose des voyages à plus de 30 km d’altitude. Vous pourrez ainsi monter à bord de nacelles pressurisées suspendues à des ballons gonflés à l’hélium, pour avoir une meilleure vue sur notre planète, son atmosphère, le vide de l’espace et les étoiles.

La vue satellite de l'Asie du Sud-Est.
La vue satellite de l’Asie du Sud-Est. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La sphéricité de la Terre, un fait connu depuis l’Antiquité

Contrairement aux idées reçues, Galilée et Christophe Colomb ne furent pas les premiers à découvrir que la Terre est ronde. Vers le 5ᵉ et le 6ᵉ siècle avant notre ère, le célèbre philosophe présocratique Pythagore aurait déjà déclaré que notre planète est sphérique. Quelques siècles plus tard, Ératosthène a prouvé la rotondité de la Terre à l’aide d’un bâton et d’un puits, durant un solstice d’été à Syène, une ville située au sud de l’Egypte. À l’instar de l’astronome grec, Aristote a fourni une preuve de cette sphéricité en s’appuyant sur l’ombre en arc de cercle projetée par notre planète sur la Lune, pendant les éclipses lunaires. Durant le Moyen Âge, « Le traité sur la Sphère » de Joannes de Sacrobosco a affirmé que la Terre est ronde et était utilisé comme le principal manuel d’initiation à l’astronomie. Que pensez-vous de ces astuces ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
geneve.ch/fr

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page