Science

Covid 19 : certaines personnes pourraient avoir une immunité naturelle affirme cette étude scientifique

Des chercheurs britanniques suggèrent que certains sujets pourraient avoir des anticorps sans jamais avoir contracté le Covid 19... Et ce serait grâce à une exposition antérieure à d'autres coronavirus !

Avez-vous remarqué combien le monde avait changé en deux ans à peine… Hier, lorsque vous rencontriez des amis, vous leur claquiez la bise et ajoutiez un « Tu vas bien ? » ! Aujourd’hui quand vous rencontrez ces mêmes amis, vous esquissez un timide check du coude, masqué et la question revient souvent sur « Alors le Covid, il est chez toi ou pas ? ». Certains ont été déclarés positifs et sont donc sûrs que le Covid est passé par eux… D’autres n’ont jamais été testés positifs et estiment donc être passé au travers des gouttelettes ! Et d’autres encore pensent l’avoir contracté, sans symptôme, et sans test pour vérifier. A l’heure où l’on dénombre plus de 350 000 cas quotidiens en France, des chercheurs se sont demandé si l’on pouvait être immunisé contre le Covid 19, sans avoir été contaminé auparavant ? On vous explique !

L’immunité au centre de préoccupations mondiales

Dans une récente étude britannique publiée dans la revue Science, des chercheurs auraient découvert que certaines personnes pourraient être « naturellement » immunisée contre le Covid 19. Cette recherche est centrée sur l’immunité individuelle, car l’immunité collective semble être une piste abandonnée par les autorités. En travaillant donc sur cette immunité individuelle après une infection au SARS-CoV-2, les chercheurs ont découvert, par hasard, une nouvelle donnée: certaines personnes étaient immunisées sans jamais avoir été infectées par le Covid 19.

Une découverte fortuite intéressante…

C’est en voulant vérifier l’efficacité de leurs tests de détection d’anticorps ELISA que des chercheurs du Francis Crick Institute et de l’University College de Londres ont découvert une nouvelle caractéristique. Certains de leurs patients semblaient avoir développé des anticorps réactifs, sans avoir été infectés. Pour parvenir à cette hypothèse, les scientifiques ont comparé des échantillons de sang de patients Covid avec des échantillons d’adultes non infectés. Précision importante, les échantillons « sains » provenait de patients prélevés entre 2011 et 2018.  Deux années avant la découverte du SARS-CoV-2 donc ! Les résultats ont montré trois choses assez étonnantes :

  • Un échantillon sur 20 (5.3%) portait des anticorps IgC, protecteurs contre le Covid 19;
  • Sur un groupe de 48 jeunes d’un an à 16 ans, 21 (43.8%) présentaient les anticorps IgC;
  • Dans ce deuxième groupe de jeunes, l’immunité individuelle montait à 62% pour le groupe de 6 à 16 ans.
Belgique : pour rester ouvert ce restaurateur invente le premier drive-in... Pour camping-car !

Ces résultats tendraient donc à prouver que le Covid 19 toucherait beaucoup moins les sujets jeunes.

Comment cela s’explique-t-il ?

D’après les études menées, les chercheurs suggèrent que ces anticorps pourraient avoir été générés lors d’infections antérieures. Les coronavirus dont des virus connus dans certaines maladies comme le simple rhume. Les anticorps réagiraient de manière croisée, les autres coronavirus contractés permettraient alors de développer des anticorps contre le SRAS-CoV-2 (coronavirus du Covid 19). On appelle cela l’immunité croisée, c’est-à-dire que notre système immunitaire garderait le souvenir de certains coronavirus. Pour les chercheurs, cela justifierait également que les jeunes possèdent plus d’anticorps naturels. On sait que les jeunes enfants sont très sujets aux maladies infantiles comme le rhume, ou la rhinopharyngite. Ils s’exposeraient donc plus aux autres coronavirus que l’adulte…

L’immunité croisée efficace ?

Pour Kevin Ng, responsable de l’étude: « il n’y a pas encore de preuves que ces anticorps préviennent l’infection par le SRAS-CoV-2 ou se propagent ». Les anticorps IgC découverts ciblent la protéine virale du SRAS-CoV-2, la protéine S2. Cette protéine est proche de la S retrouvée dans d’autres coronavirus. Les travaux montrent que cette protéine est quasiment similaire dans un rhume ou dans une infection au Covid 19. Et il est donc possible que certains anticorps puissent agir sur les deux protéines de la même manière. D’autres recherches seront menées pour savoir si l’immunité croisée peut permettre de déboucher sur un nouveau moyen de lutter contre le Covid 19…

Meilleure Vente n° 1
BIODEFENCE - Masque de Protection Respiratoire FFP2 Fabriqué et Certifié en Europe CE 0161 Boîte de 20 Pièces Emballées Individuellement Dans des Sacs en PE… (blanc)
503 Commentaires
BIODEFENCE - Masque de Protection Respiratoire FFP2 Fabriqué et Certifié en Europe CE 0161 Boîte de 20 Pièces Emballées Individuellement Dans des Sacs en PE… (blanc)
  • AVERTISSEMENT DE SÉCURITÉ: Ce produit ne peut être vendu que par le fabricant "FUMAREL" directement de son usine située à Madrid. Tout autre vendeur proposant ce produit est un escroc et doit...

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Source
Ouest-france.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page