La couleur des yeux influerait sur la qualité de la vision dans un environnement à faible luminosité

En s’appuyant sur les résultats d’une expérience réalisée sur 39 volontaires, des anthropologues de l’Université John Moores supposent que les personnes aux yeux clairs ont une meilleure vision dans la pénombre.

Selon le célèbre écrivain Belge Georges Rodenbach, « les yeux sont les fenêtres de l’âme ». D’une part, ils permettent de connaître, dans une certaine mesure, nos émotions ainsi que nos pensées. D’autre part, leur couleur reflèterait notre personnalité, selon une étude effectuée par des chercheurs de l’Université d’Örebro et publiée sur la National Library of Medicine. Hormis notre caractère, la quantité de mélanine dans notre iris aurait un impact sur notre capacité à voir dans un environnement soumis à un faible éclairage, d’après une autre étude menée par des scientifiques de l’Université John Moores de Liverpool.

Des yeux bleus permettraient de mieux voir dans l’obscurité

Dans la réalisation de leur expérience, Kyoko Yamaguchi et son élève Faith Erin Cain ont fait appel à 39 volontaires, dont 25 avec des yeux bleus et 14 avec des yeux marron. Ils ont passé un test de vision d’une durée de 30 secondes, dans un environnement soumis à une intensité d’éclairage décroissante. Les résultats ont permis aux anthropologues de l’Université de John Moores d’avancer une théorie, selon laquelle les iris bleus permettent de bénéficier d’une meilleure vue dans l’obscurité. En effet, les volontaires aux yeux clairs ont réussi à lire des codes placés sur un mur à 3 mètres de distance, avec une luminosité d’environ 0,7 lux, tandis que ceux avec des yeux plus foncés n’ont pu les déchiffrer qu’à une intensité lumineuse de 0,82 lux. À noter que les couleurs des yeux des participants ont été déterminées par les scientifiques, grâce à un guide de classification.

Un œil bleu féminin
Selon cette étude, les personnes aux yeux bleus verraient mieux que les autres avec une faible luminosité. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une théorie pas encore validée

Si l’expérience a permis de démontrer, de manière relativement précise, la différence entre la qualité de la vision d’un individu aux yeux bleus et celle d’une personne aux yeux marron dans l’obscurité, Kyoko Yamaguchi a tenu à souligner que ce n’était qu’un travail préliminaire. Une étude à plus grande échelle, avec un nombre plus élevé de volontaires, et validée par la communauté scientifique est donc nécessaire pour affirmer la théorie des deux scientifiques. Toutefois, selon l’anthropologue japonaise, les résultats de l’expérience permettraient d’expliquer en partie la forte présence de personnes aux yeux bleus dans les pays nordiques.

Les yeux bleus : un effet secondaire ou un avantage biologique

Pour Kyoko Yamaguchi, l’étude menée à l’Université John Moores permet d’émettre une hypothèse, selon laquelle les yeux bleus seraient un avantage biologique plutôt qu’un effet secondaire. D’après l’anthropologue, si les personnes qui vivent dans les pays nordiques ont généralement des iris bleus, c’est qu’elles ont besoin d’une meilleure vision dans l’obscurité, en raison du faible ensoleillement et des journées plus courtes. Il faut savoir que pour de nombreux scientifiques, la couleur bleue des yeux des habitants d’Europe du Nord serait le résultat de leur faible exposition au soleil. Cette dernière entraînerait un manque de vitamine D et favoriserait l’éclaircissement de l’iris, mais aussi de la peau et des cheveux. Pour information, à l’instar des yeux clairs, ceux marron bénéficient de nombreux avantages. Ils seraient bien moins susceptibles de développer des maladies telles que le cancer de l’œil, la rétinopathie diabétique ou la dégénérescence maculaire. En revanche, les personnes qui ont des yeux bruns foncés seraient plus exposées à des risques de cataracte nucléaire. Que pensez-vous de cette étude ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
sciencealert.com

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Un commentaire

  1. J’ai les yeux bleus et je souffre souvent de l’excès de luminosité. Néanmoins je vois très bien la nuit, même pour conduire je ne mets que rarement les pleins phares!
    Il est bien connu que la mélanine donnant des teintes foncées protège du rayonnement solaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page