Science

Le poignard de Toutânkhamon aurait peut-être été forgé dans du métal d’origine extraterrestre

Les analyses du métal qui compose la lame du poignard indiquent un taux anormalement élevé de nickel, suggérant une possible origine extraterrestre.

Lorsque la momie de Toutânkhamon a été découverte en 1922, les archéologues ont exhumé de nombreux bijoux et objets précieux avec la sépulture du jeune pharaon. Dans le lot, un élégant poignard à lame de fer a particulièrement retenu l’attention des experts : ce dernier aurait en effet été forgé dans un métal provenant de l’espace.

Le métal proviendrait d’une météorite  : Des chercheurs de l’École Polytechnique de Milan et de l’université de Pise (Italie), en collaboration avec le musée du Caire et de l’université de Fayoum (Égypte) ont procédé à une analyse géochimique du poignard de Toutânkhamon. Ils ont alors découvert que la composition de la lame sortait quelque peu de l’ordinaire.

À LIRE AUSSI :
Des écoliers découvrent un tumulus funéraire vieux de 5600 ans, dans le bac à sable de leur école....

En effet comme l’explique Daniela Comelli, de l’École Polytechnique de Milan et co-auteur de l’étude : « les concentrations en nickel et les quantités (plus faibles) de cobalt, phosphore, carbone et soufre décelées dans la lame sont typiques du fer d’origine météoritique ».

« Le fer météorique est clairement indiqué par la présence d’un grand pourcentage de nickel », a-t-elle également ajouté, indiquant que les résultats des analyses démontrent que le métal de la lame du poignard de Toutânkhamon était composé à 10 % de nickel, alors que normalement, les minerais d’origine terrestre n’en contiennent que 4 %.

Une découverte pas si nouvelle que ça

Si les chercheurs ne sont pas encore sûrs à 100 % quant à l’origine du fer qui compose le poignard de Toutânkhamon, il faut savoir que ce n’est pas la première fois qu’ils découvrent des artefacts égyptiens qui ont été forgés dans des métaux d’origine extraterrestre. En 1911 par exemple, des fouilles archéologiques ont permis de mettre la main sur une parure dont les perles ont été façonnées vers 3300 ans avant J.-C. avec du fer d’origine météoritique.

Dans la tombe de Toutânkhamon, les chercheurs ont aussi trouvé d’autres objets aux provenances « célestes ». Ils ont par exemple mis à jour une amulette dont le verre serait issu de l’impact d’une météorite sur le sable.

Photo de couverture Franck Legros / Shutterstock

Le poignard de Toutânkhamon aurait peut-être été forgé dans du métal d’origine extraterrestre

Les archéologues poursuivent actuellement leurs recherches pour essayer d’en savoir plus. « Il serait très intéressant d’analyser plus d’artefacts en fer, tels que d’autres objets trouvés dans la tombe du roi Toutankhamon. Nous pourrions obtenir de précieux renseignements sur les techniques de travail des métaux dans l’Égypte ancienne », a indiqué Daniela Comelli.

Photo de couverture Sean M Smith / Shutterstock

Tags

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer