Science

Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)

Nous poursuivons aujourd’hui notre épisode dédié aux objets les plus étranges du Cosmos. Voici alors six autres éléments de l’Univers qui fascinent de par leur rareté.

Dans la première partie de cet article, nous vous présentions quelques exemples d’objets intrigants de l’Univers. Afin de vous faire comprendre à quel point l’espace peut être étrange, découvrez ci-après d’autres objets insolites qui se trouvent au-delà de la Terre.

Hypérion et sa décharge d’électricité statique

Plusieurs planètes du système solaire ont des lunes. On pense notamment à notre Lune, mais aussi à Io, Ganymède ou encore Callisto de Jupiter. Uranus, Mars et Neptune possèdent aussi plusieurs corps célestes qui gravitent autour d’elles. Cependant, Hypérion, l’une des lunes de Saturne, fait certainement partie des plus bizarres de l’Univers.

Découvert le 16 septembre 1848 par William Cranch Bond et son fils George Phillips Bond, ce satellite naturel de la deuxième plus grande planète du système solaire intrigue par sa structure irrégulière parsemée de nombreux cratères. Il émet aussi une décharge électrique statique, laquelle a d’ailleurs frappé la sonde Cassini lorsque celle-ci s’en est approchée (à 2000 km de distance tout de même).

Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)
Hypérion et sa décharge d’électricité statique. Credit photo : NASA/JPL-Caltech/Space Science Institute

Un neutrino de haute énergie

Le 22 septembre 2017, la Terre a été frappée par un neutrino de 290 téraélectronvolts. Un phénomène qui a largement fait parler de lui au sein de la communauté scientifique. Les chercheurs qui travaillent au sein de l’observatoire de neutrinos IceCube, un gigantesque détecteur d’un kilomètre cube enfoui sous les glaces du Pôle Sud, à la station Amundsen-Scott, observent de nos jours quelque chose de similaire au moins une fois par mois.

Un stagiaire de la NASA fait une étonnante découverte scientifique après seulement 3 jours de stage....

Cependant, l’évènement de septembre 2017 reste unique dans la mesure où il était le premier à se produire avec suffisamment de détails sur son origine. Il s’avère que le neutrino avait impacté la Terre il y a 4 milliards d’années.

Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)
Un neutrino de haute énergie. Crédit photo :DESY, Science Communication Lab

Une galaxie “fossile vivant”

Quelque part dans l’Univers, une galaxie insolite intrigue les chercheurs. DGSAT I est une galaxie ultra-diffuse (UDG). Sa taille est donc comparable à celle des galaxies comme la Voie lactée. Cependant, ses étoiles sont tellement échelonnées qu’elles sont difficiles à observer même avec un puissant télescope.

En 2016, des chercheurs ont découvert que le monstre cosmique se trouve seul dans sa région, contrairement aux autres galaxies ultra-diffuse qui forment généralement une agglomération. Ses caractéristiques suggèrent que DGSAT I s’est formé bien plus tard après le Big Bang — il y a « seulement » un milliard d’années — d’où la considération selon laquelle il s’agit d’un fossile vivant.

Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)
Une galaxie “fossile vivant”. Crédit photo : A. Romanowsky/UCO/D. Martinez-Delgado/ARI

Quasar Jumeau

Le Quasar Jumeau (Double Quasar) est le premier objet identifié grâce à l’effet de lentille gravitationnelle. En effet, les objets massifs courbent la lumière si bien qu’ils déforment l’image des objets qui se trouvent derrière eux. Grâce au télescope Hubble, les chercheurs ont pu observer un quasar, c’est-à-dire un noyau de galaxie extrêmement lumineux, situé aux confins de l’Univers. Cette découverte leur a permis de calculer le taux d’expansion de l’Univers qui s’avère plus rapide aujourd’hui qu’à l’époque de sa formation.

NASA : pour trouver une civilisation extraterrestre il faut peut être chercher des exoplanètes polluées...
Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)
Quasar Jumeau. Credit photo : NASA Hubble Space Telescope, Tommaso Treu/UCLA, and Birrer et al

De la lumière infrarouge provenant d’une étoile à neutrons

En septembre 2018, des astronomes ont découvert un intense flux de lumière infrarouge provenant d’une étoile à neutrons située à 800 années-lumière de la Terre. Une étoile à neutrons est en fait un objet extrêmement dense qui se forme après l’extinction d’une étoile.

Normalement, une telle structure devrait émettre des ondes radio, notamment des rayons X très intenses, mais cette découverte suggère que les choses pourraient se passer différemment. Une hypothèse veut que le flux de lumière infrarouge soit la conséquence d’un disque de poussière entourant l’étoile à neutrons, mais cela reste une supposition.

Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)
De la lumière infrarouge provenant d’une étoile à neutrons. Credit photo : ESA/N. Tr’Ehnl (Pennsylvania State University)/NASA

Une planète voyou générant des aurores

Par définition, une planète voyou est un objet de masse planétaire qui n’orbite pas directement autour d’une étoile. Selon les théories, ce genre de corps céleste a été projeté loin de son étoile parente par les forces gravitationnelles. SIMP J01365663 + 0933473 est l’une de ces planètes peu communes.

Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 2)
Une planète voyou générant des aurores. Crédit photo : Chuck Carter; NRAO/AUI/NSF/Caltech

Située à 20 années-lumière de la Terre, elle possède un champ magnétique 200 fois plus fort que celui de Jupiter. En conséquence, son atmosphère est chargée d’électricité, entrainant en permanence des aurores.

>> Les 12 objets les plus étranges de l’Univers (Partie 1)

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page