Science

Les expériences de mort imminente ressemblent à des rêves psychédéliques pour une raison bien précise

Les expériences de mort imminente restent un vrai mystère pour la science. Cependant, selon certains scientifiques, ce phénomène serait provoqué par une certaine drogue et prendraient la forme de rêves.

La mort est un sujet délicat pour beaucoup d’entre nous. Bien qu’inévitable, elle est pourtant appréhendée par de nombreuses personnes. Mais certains ont déjà vécu certaines expériences appelées Expériences de Mort Imminente (EMI).

Selon une étude scientifique, les EMI seraient en réalité créées par notre cerveau afin de nous offrir une mort plus confortable. Bien souvent, elles prennent la forme d’un rêve.

Qu’est-ce que les expériences de mort imminente ?

Selon différents témoignages, les expériences de mort imminente se traduisent sous la forme de rêves ou de visions. Ces visions apparaissent généralement chez des patients plongés dans le coma ou en soins palliatifs. Certains de ces patients ont pu témoigner de leurs expériences. Pour chacun, cela se déroulait dans leurs rêves. Ces personnes auraient rêvé d’un tunnel, se seraient vu se préparer pour un long voyage ou encore auraient vu des proches décédés les attendre.

Pour certains scientifiques, les expériences de mort imminente ne seraient que des effets secondaires des médicaments. Mais pour d’autres, celles-ci seraient plutôt un moyen de préparer positivement notre cerveau à la mort. Des scientifiques ont découvert que les expériences de mort imminente seraient liées à la N,N-diméthyltryptamine (DMT).

Une drogue hallucinogène provoquerait les expériences de mort imminente

Selon une étude réalisée en 2018, une drogue hallucinogène appelée DMT serait en cause. En effet, des scientifiques ont fourni à différents patients du DMT avant de leur demander de décrire leur expérience, et elles se sont avérées similaires.

Mais le plus étrange est que la description de ces expériences était également similaire aux témoignages d’expériences de mort imminente. Ce qui suppose évidemment que le DMT serait bien en cause dans ces phénomènes. Et en fait, ceci est tout à fait logique: après plusieurs analyses, les scientifiques ont affirmé que de grande quantité de DMT étaient présentes naturellement dans le cerveau des mammifères. En effet, cette drogue hallucinogène a été découverte dans plusieurs parties cérébrales des rats. Des neurones servant uniquement à produire du DMT ont également été découverts.

À LIRE AUSSI :
Les funérailles, un impact écologique bien plus important que l'on pourrait le penser !

Et dans le cerveau humain alors ?

Eh bien, il s’avère que le DMT ne se trouve pas seulement dans le cerveau des rats. En effet, cette drogue se trouverait également dans le cerveau humain. Elle composerait notamment le liquide céphalo-rachidien ainsi que les tissus cérébraux. En toutes petites quantités certes, mais suffisamment pour pouvoir provoquer des expériences de mort imminente. En effet, il est tout à fait possible que cette drogue hallucinogène envahisse notre cerveau au moment de la mort, nous permettant ainsi de nous y préparer confortablement.

Ce phénomène a été observé chez des rats souffrant d’un arrêt cardiaque. A l’approche de la mort, les scientifiques ont constaté que la quantité de DMT augmentait considérablement. Il se pourrait donc que des effets similaires arrivent chez les humains. Ce qui expliquerait les expériences de mort imminente chez certains patients proches de la mort. Cependant, une quantité beaucoup plus importante serait nécessaire pour déclencher ce phénomène chez des personnes en bonne santé. Le DMT serait donc bel et bien capable de faire de notre mort un voyage psychédélique.

Source
bigthink.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

2 commentaires

  1. Sauf que c’est faux ! Aucune preuve scientifique du discours positiviste de certains irréductibles. J’ai eu une expérience de voyage astral qui ressemblait complètement à une EMI sans drogue ni action spécifique de ma part. Il s’agit simplement d’un autre état de conscience ce qui semble confirmer que ce que nous appelons notre “conscience” se situe ailleurs que dans le cerveau. Je vous conseille la lecture de “La Source Noire”.

  2. Selon Pin van Lommel, un des plus grands spécialistes des EMI.
    “Toute une gamme d’explications différentes ont été avancées pour expliquer les différents éléments d’une EMI.
    Les facteurs psychologiques et physiologiques exposés pourraient tous ( dont la DMT), estime Pim, à des degrés divers, jouer un rôle dans une EMI, mais ils ne peuvent expliquer une EMI dans son ensemble”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page