Science

Les pieuvres seraient des créatures d’origine extraterrestre, l’étrange hypothèse soutenue par plusieurs scientifiques

Une étude publiée en 2018 propose plusieurs hypothèses à propos de l'origine de la vie sur Terre. La plus intrigante suggère que les céphalopodes, dont font partie les pieuvres, pourraient provenir d’une planète autre que la nôtre.

De nombreux projets scientifiques portent sur la détermination de la véritable origine de la vie sur notre planète. Parmi les théories les plus surprenantes, il en existe une qui concerne les céphalopodes. Rappelons que ces créatures sont dotées d’une très grande intelligence qui laisse présager qu’ils peuvent être d’origine extraterrestre. Depuis 1960, les fondateurs de la théorie de la panspermie contredisent la considération selon laquelle les premières cellules qui constituent la vie terrestre seraient issues d’une « soupe primitive », composée de molécules organiques. La théorie d’abiogenèse ne convainc donc pas tout le monde.

Un animal étonnant

De nombreuses études scientifiques se sont portées sur les pieuvres. L’un des travaux les plus notables en la matière a été publié en 2018. Il a réuni une trentaine d’experts issus de différentes universités. Ce céphalopode est connu pour être extrêmement intelligent, effrayant et complexe. Il a marqué un grand pas dans l’évolution par rapport à ses ancêtres apparus il y a 500 millions d’années. La pieuvre possède un énorme cerveau. Son système nerveux est tellement complexe qu’il continue d’intriguer les biologistes. Ses tissus lui permettent de se camoufler dans les environnements hostiles. Ce sont quelques-unes des caractéristiques qui ont marqué l’évolution de l’animal, selon les explications des chercheurs dans leur article paru dans la revue PBMB.

Des ADN extraterrestres

L’hypothèse de la présence d’un ADN extraterrestre est étayée par cette étude. Les chercheurs ont réalisé des séquençages génétiques du céphalopode pour étayer leur thèse. La pieuvre a des dizaines de milliers de gènes codeurs de protéine, son génome est donc plus complexe que celui de l’homo sapiens. Les gènes responsables de la transformation progressive de l’animal, allant des premiers nautiles à la seiche commune, sont difficilement identifiables dans d’autres formes de vie préexistante. Pour ces experts, l’hypothèse que les pieuvres proviennent de créatures extraterrestres qui ont été congelées dans un corps céleste est tout à fait possible. Il existe aussi d’autres théories. Par exemple, la population primitive de calmars aurait été infectée par une souche de virus extraterrestre qui a provoqué la rapidité de leur évolution vers l’aspect qu’ils ont aujourd’hui.

Breakthrough Initiatives lance un programme de recherche de formes de vie primitives sur Vénus

En attente de nouvelles preuves

L’hypothèse des virus provenant de l’espace ayant infecté certaines espèces terrestres est également soutenue par un virologiste réputé de l’Institut Max Planck à Berlin. Cependant, la réalisation de nouvelles recherches semble nécessaire pour la confirmer. Cette théorie est en effet méprisée par certains chercheurs qui exigent de nouvelles preuves. Le séquençage du génome de la pieuvre a révélé que cette espèce est vraiment unique. Le regretté Martin Wells a suggéré de son vivant que l’animal était un extraterrestre. À l’époque, ses affirmations étaient considérées comme une plaisanterie. Cependant, au fur et à mesure que les chercheurs ont étudié la créature, les affirmations du biologiste britannique semblent se justifier.

Source
sciencealert.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page