Science

Les “résonances de Schumann” auraient un lien avec la disparition des dinosaures avancent certains scientifiques

Les résonances de Shumann ont toujours fasciné les scientifiques. Ce phénomène naturel, aussi appelé les battements de coeur de la Terre, impacterait-il en fait sur notre comportement?

Saviez-vous que lorsque les éclairs frappent la Terre pendant les forts orages, ils créent des ondes électromagnétiques à basse fréquence qui englobent la planète ? Justement, ces ondes portent un nom. On les appelle les Résonances de Schumann en l’honneur du physicien allemand qui a été le premier qui a travaillé sur ces résonances au milieu des années 1950.

Les résonances de Schumann seraient à l’origine de certains phénomènes ?

Les résonances de Schumann se définissent comme étant un ensemble de pics spectraux identifiées dans le champ magnétique terrestre et particulièrement, dans la cavité formée par la surface de la Terre et l’ionosphère. Ces résonances globales sont issues des orages et des éclairs, elles peuvent avoir plusieurs fréquences allant de 7,83 Hertz, (Hz) à 14,3 ; 20,8 ; 27,3 et 33,8 Hz. A 7,83 Hz, ces résonances sont qualifiées de “battements de cœur de la Terre“.

D’après la Nasa, environ 2 000 orages frappent notre planète à chaque instant. Les résonances de Schumann sont notamment à l’origine des vagues qui atteignent les 60 miles (96 560 mètres) au-dessus de la partie inférieure de l’ionosphère de notre atmosphère.

Pour information, l’ionosphère est une couche de l’atmosphère d’une planère caractérisée par une ionisation partielle des gaz. L’ionosphère de la Terre fait entre 60 et 1 000 km d’altitude et recouvre une partie de la mésosphère, toute la thermosphère et une partie de l’exosphère.

Notre activité cérébrale serait-elle liée aux variations de ces ondes ?

Toutefois, si ces résonances peuvent avoir des effets sur notre planète, les scientifiques pensent qu’il en est également de même pour l’Homme. En effet, une étude de 2006 a révélé que les résonances semblaient liées à différents types d’ondes cérébrales. Les auteurs ont affirmé qu’il existait une « cohérence en temps réel entre les variations du spectre de Schumann et l’activité cérébrale dans la bande 6-16 Hz ».

Les chercheurs du Laboratoire de neurosciences comportementales de l’Université Laurentienne du Canada, qui ont rédigé un article en 2016, ont signalé que 238 mesures de 184 personnes sur une période de 3,5 ans ont montré « des similitudes inattendues dans les modèles spectraux et la force des champs électromagnétiques générés par le cerveau humain et la cavité terre-ionosphérique ».

Les "résonances de Schumann" auraient un lien avec la disparition des dinosaures avancent certains scientifiques
Un stress causé par les résonances de Schumann lors de l’impact du gigantesque astéroïde Chicxulub au Mexique. Crédit photo : Shutterstock / AuntSpray

Les résonances de Schumann ont-elles à voir avec la disparition des dinosaures ?

Plus particulièrement, des scientifiques ont lié les résonnances de 7,83 Hz à l’hypnose, à la méditation et aux hormones de croissance humaines. Toutefois, les preuves apportées par les scientifiques jusqu’à présent ne sont pas encore assez rigoureuses.

En tout cas, certains chercheurs avancent que c’est le stress causé par les résonances de Schumann lors de l’impact du gigantesque astéroïde Chicxulub au Mexique, qui a pu causer la disparition des dinosaures. Quoiqu’il en soit, le mystère des résonances de Schumann fascine toujours les scientifiques. D’autres études pourraient pour comprendre l’étendue de leurs impacts sur notre planète.

https://www.youtube.com/watch?v=RlQbT-5d9jU


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page