Science

Selon cette théorie, des « portails gravitationnels » convertiraient la matière noire en matière ordinaire

Une nouvelle théorie concernant la matière noire vient de voir le jour. Elle se base notamment sur l’abondance de rayons gamma au centre de notre galaxie, suggérant à cet effet l’existence de portails gravitationnels capables de transformer la matière noire en matière ordinaire.

La matière noire, une particule hypothétique censée représenter environ 85 % de la masse de l’Univers, fait depuis des décennies l’objet de diverses études. Elle s’appelle ainsi car elle n’interagit pas avec la lumière. Le premier indice sur son existence est apparu dans les années 70.

À cette époque, l’astronome Vera Rubin s’est rendu compte que sans source de gravité supplémentaire, les galaxies se disloqueraient. Cette force cachée serait provoquée par la matière noire (ou matière sombre). Malheureusement, les scientifiques ignorent jusqu’ici la véritable composition de cette dernière. Si l’on en croit néanmoins une nouvelle théorie, elle pourrait se transformer en matière normale grâce à des portails gravitationnels.

Une des conséquences des interactions gravitationnelles fortuites

La théorie en question est proposée par des scientifiques du China Key Laboratory of Particle Astrophysics, en l’occurrence Sun Xu-Dong et Dai Ben-Zhong. Elle découle des observations faites dans le centre de la Voie lactée qui est une source redoutable de rayons gamma. Dans leur étude publiée dans l’archive ouverte de prépublications arXiv, les chercheurs évoquent des « portails gravitationnels » capables de convertir la matière noire en matière visible. Selon cette nouvelle théorie, les particules de matière noire s’annihilent parfois en raison d’interactions gravitationnelles fortuites.

Le centre des galaxies, un hub pour les portails gravitationnels ?

Ce type d’interaction est mieux connu sous le nom de « portails gravitationnels » dans le jargon de la physique. En effet, grâce simplement à la gravité, les particules peuvent entrer en collision, donnant naissance à des électrons de haute énergie.

À LIRE AUSSI :  Ces planètes errent librement dans l'univers, tels des vaisseaux abandonnés
Selon cette théorie, des « portails gravitationnels » convertiraient la matière noire en matière ordinaire
Ces hypothétiques portails gravitationnels se situeraient principalement au centre des galaxies. Crédit photo : Shutterstock / De andrey_l

Ces portails gravitationnels se trouveraient principalement au centre des galaxies où la quantité de matière noire est censée être la plus abondante. Les électrons de haute énergie se déplaceraient ensuite et peuvent à leur tour entrer en collision avec des photons de faible énergie, créant ainsi des rayons gamma.

Des recherches en attente de vérification

Le fait que l’étude a été publiée dans arXiv signifie qu’elle n’a pas encore été validée par des pairs. Autrement dit, cette théorie autour de la matière noire et des « portails gravitationnels » nécessitera encore des vérifications poussées avant de pouvoir être admise (ou non) par la communauté scientifique.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un travail intéressant dans la mesure où il repose sur la compréhension actuelle des différentes forces existantes dans le Cosmos, lesquelles peuvent annihiler, transformer et créer des particules. À titre d’exemple, la force nucléaire peut convertir un proton en neutron, entrainant une désintégration radioactive. La particule et son antiparticule peuvent aussi interagir et se transformer ensuite en un flux d’énergie.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page