Confinement : les professionnels du secteur de la fleur offrent leurs invendus aux personnes âgées et aux soignants.

Plutôt que de jeter leur fleurs désormais invendables, les fleuristes préfèrent les offrir aux personnes âgées ou fleurir les tombes des défunts.. Une belle idée qui se généralise un peu partout en France.

Le confinement obligatoire provoque évidemment quelques dommages collatéraux pour certaines professions… Les professionnels de la fleur notamment font partie de ceux qui ne vendent pas des produits essentiels. Alors les initiatives se multiplient pour ne pas perdre ce qui est déjà produit

En Ille-et-Villaine, un pépiniériste fleurit les tombes du cimetière communal avec sa production. En Mayenne, un fleuriste offre ses fleurs aux personnes âgées ou handicapées.Et à Montluçon (03) ce sont les soignants qui se sont vus offrir des fleurs pour les remercier… Un peu de couleurs, de la solidarité, voilà l’un des effets positifs de ce virus qui nous tient chaque jour en haleine.

Pleguer, Ille-et-Vilaine :

Romain Banliat est pépiniériste et il ne peut plus vendre sa production aux enseignes habituelles. Alors, il se rend au cimetière communal et offre aux disparus de jolies fleurs sur leurs pierres tombales. Les enterrements classiques sont aujourd’hui interdits. Le fleurissement des tombes n’est pas un motif de sortie autorisée. Romain se charge donc d’être un lien entre les proches et les disparus.

https://www.facebook.com/permalink.php?story_fbid=1525268627627609&id=100004334586846

Bonchamp les Laval, Mayenne :

Audrey et Jérémie gèrent le magasin de fleurs Ver’tiges. Fermés pour cause de confinement, ils ne veulent pas jeter leurs fleurs. Ils décident de les offrir à une résidence pour personnes âgées et à centre pour personnes handicapées. Une centaine de bouquets ont été déposés dans les deux lieux choisis. Non seulement ils ont pu fleurir toutes les chambres des résidents mais aussi sans doute, organiser un atelier floral plutôt inédit.

https://twitter.com/MavilleLaval/status/1239992502968598530

Montluçon, Allier :

Corinne Busson, fleuriste à Montluçon compte de nombreux soignants de l’hôpital proche. Elle décide donc de livrer toute sa production aux deux hôpitaux de sa ville. Œillets, tulipes, roses étaient à disposition de chaque soignant afin qu’ils puissent repartir chez eux avec de jolies fleurs. Une belle attention et un soutien original pour tous ceux qui sont en première ligne.

 

Des fleurs font toujours plaisir à ceux qui les reçoivent et sûrement plus encore dans ces moments difficiles… Saluons le civisme de cette profession qui, plutôt que de jeter ses invendus a préféré les offrir à ceux qui se retrouvent confinés et privés de tout contact extérieur !

Photo d’illustration De Pressmaster / Shutterstock
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page