Société

Facebook va aider les autorités à identifier les envahisseurs du Capitole

Lors de l'invasion du Capitole, le 6 janvier dernier, Facebook a permis aux autorités d'identifier de nombreux fauteurs de trouble qui avaient partagé leurs actions sur le réseau social.

6 Janvier 2021 Etats-Unis ! Cette date restera probablement historique même peu glorieuse ! Quelques jours avant l’investiture de Joe Bidden en tant que nouveau président élu des Etats-Unis, des partisans de Donald Trump, président déchu, ont envahi le Capitole… Une première pour ce sanctuaire ultra-protégé.

Une foule haranguée quelques heures plus tôt par Trump lui-même… Ce qui lui a d’ailleurs valu un bannissement de Twitter à vie ! Monika Bickert, vice-présidente de la politique de contenu chez Facebook affirme que le réseau social a tout mis en œuvre pour identifier les coupables ! Ou quand les réseaux sociaux, se mettent au service de la paix !

Facebook a non seulement surveillé l’attaque en temps réel sur son réseau social… De nombreux manifestants ont publié des « Facebook Live » de leurs actions… Mais également des selfies ou photos de plan large permettant d’identifier les fauteurs de troubles.

Facebook a donc aidé les forces de police américaines à identifier via leurs réseaux sociaux, les responsables de cette attaque sans précédent. La firme américaine affirme que toutes les informations apportées l’ont été dans un cadre légal, faisant suite à des demandes des forces de l’ordre. Et n’entrerait donc pas dans le cadre de la délation.

Facebook va aider les autorités à identifier les envahisseurs du Capitole
Washington, DC – 6 janvier 2021: des émeutiers affrontent la police qui tente d’entrer dans le bâtiment du Capitole par les portes d’entrée. Crédit photo : Shutterstock / lev radin

Un travail gigantesque avant l’émeute aussi !

Quant à l’avant émeute, Facebook affirme avoir supprimé tous les messages appelant à prendre les armes et à se diriger vers le Capitole ! 3000 pages de groupuscules et 10 000 groupes ont ainsi été supprimés de Facebook avant l’événement.

L’enquête se poursuit car la police cherche à identifier la totalité des personnes ayant participé à cette opération… Aujourd’hui 200 personnes ont été formellement identifiées.  Facebook précise également que sur demande des autorités, la société peut fournir les conversations privées des manifestants !

Si Facebook a beaucoup aidé la police, d’autres aides plutôt inattendues ont renforcé les identifications…Celle d’amants ou maîtresse éconduits ou d’ex-conjoints, qui n’ont pas hésité une seconde à balancer leur ex !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page